Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

AUTEURS ... suite...

 

Robert FERRARIS

 

102.jpg

Robert Ferraris est né à la Croix Rousse, à Lyon, dont il a gardé la fronde des Canuts. Cupidon l'a attiré en Bresse il y a une trentaine d'années, où il a essayé d'enseigner la lecture, le calcul et bien d'autres choses à des générations de joyeux garnements. Il a toujours été titillé par l'écriture. Il est à l'origine du Salon du Livre des Pays de l'Ain.

 

LE GARDIEN D'OSIRIS

L’adjudant Delpiéri a l’art de se retrouver dans les enquêtes les
plus bizarres… Mais celle-là, il s’en rappellerait longtemps !
Un inconnu poignardé un soir de déluge, que personne ne peutosiris-Jaquette_Page_1.jpg 
identifier, allait le projeter sur les traces d’un assassin peu
ordinaire… Un tueur en série machiavélique, prêt à tout pour
accomplir le grand oeuvre dont il se croit investi… Un
maniaque à la tête d’une gigantesque toile d’araignée qu’il a
tissée depuis le désert égyptien jusqu’aux confins de la
Pologne dans le but inavoué d’accomplir son grand oeuvre…
Tout commence une nuit que la pluie rend plus glauque que jamais,
pendant que brille fugitivement une étrange arme du crime…
et que hurle à sa fenêtre une femme qui n’a plus toute sa tête…


SALVERT-TIGE EN BRESSE

Le Salon ouvriSalvert-tige.jpgra-t-il ses portes ? Quand l’adjudant Delpiéri commence son enquête, il ne sait pas que l’engrenage vient juste de commencer. La peur rôde… 

Dans un mélange de Traditions  oubliées, de possible vengeance démoniaque, au milieu d’une foule sans cesse renouvelée, la quête de la vérité peut à tous moments  déclencher une  hécatombe.  

Face à cette démesure, un homme, l’adjudant Delpiéri, qui n’en est pas à sa première  énigme  ; une jeune femme, Patricia Delmonod, qui joue sa place de Procur eur.  

… Jouant avec eux, un tueur pressé, hanté par un passé millénaire… 

 Vraiment un sale vertige dans une Bresse qui sait peut-être,  mais qui se tait…

MONTMARTRE SUR CRIME (nouveauté)

Le commissaire Lombard et son groupe ne se doutent pas en ce 15 septembre que le Moulin de la Galette leur réserve une surprise de taille, et le début d’une enquête difficile.montmartre-couv-sepec3.jpg

 

Les victimes vont tomber, sous les coups d’un tueur doué, machiavélique, et pressé, investi d’une mission minutieusement préparée de longue date. Il n’hésitera d’ailleurs pas à narguer les enquêteurs…

 

Alors ? Tueur en série, ou vengeance personnelle ?

Lombard hésitera souvent entre les deux : la signature du meurtrier le fera pencher vers la première hypothèse… Mais les faits ne viendraient-ils pas le contredire…

 

Le dénouement n’en sera que plus glauque…

PUZZLE MACABRE CHEZ LES GÔNES (nouveauté)

Lyon, comme chaque année, s’apprête à fêter le 8 décembre, qu’aucun vrai Lyonnais ne manquerait…puzzle-couv-sepec3.jpg

 Tandis que les préparatifs de la Fête des Lumières battent leur plein, le Commissaire Valambois reçoit un message énigmatique… 

 La folie criminelle va s’emparer du plateau de la Croix-Rousse… La fête sera-t-elle la cible du tueur mystérieux ?

 Et que viennent faire ces textes qui semblent sans rapport avec l’affaire ?

 Il faudra tout le sérieux des adjoints de Valambois pour trouver un sens aux scènes de crime, pour avancer d’énigme en énigme, aujourd’hui ou dans un passé déjà ancien, pour déjouer les plans du tueur.

 A lire les soirs de mauvais temps, au coin du feu ou sous la couette, pour frissonner au moindre craquement extérieur…

LIVRES DE CARTES POSTALES ANCIENNES:

Attignat au siècle dernier

Montrevel en Bresse il y a cent ans

Le Canton de Montrevel en Bresse

Ceyzériat et son canton

Nantua et le canton autrefois

Gares de l'Ain au temps de sa splendeur ferroviaire.

---------------------------------------------

Isabelle FOURNION

portrait.jpg

Mes éMAUXtions à moi

Mes mots au fil de mes maux9782355083488.jpg
ont conduit à cet ouvrage “mes éMAUXtions à moi”.
Des poèmes qui, au fil de l’écriture
ont considéré mes blessures,
libéré mes émotions cachées et fait renaître
une nouvelle personne sur la voie de l’apaisement
et de la sérénité.

“Retranscrire mes émotions,
écrire sans aucune prétention,
c’est toute la beauté
et toute la magie d’avoir osé.
Mes mots à moi ont rencontré l’univers
des Éditions Baudelaire.
Un véritable feu d’artifice,
une explosion révélatrice
d’où mes maux s’envolent
pour guider ceux qui le veulent.”

Un grand merci à ma maison d’édition.

Isabelle FOURNION - 1er Février 2003, je mets au monde mon fils dans l'eau, délivrant ainsi les stigmates de mon corps à souffles d'espérance. Mai 2007 je sors d'un procès d'assises de trois jours en tant que victime et je ne serai plus jamais la même. Durant 1 an je vais, dans mes rêves, m'éteindre, mourir…
je vais tourner la page de ma vie d'avant, de mes racines… je vais me reconstruire…
Puis, au fil des mots qui vont jaillir je vais réveiller des douleurs, des souvenirs et ainsi panser mes maux. Datés, mes poèmes vont être la mémoire de mes émotions vécues.
Ils vont vous guider sur mon éveil, sur ma renaissance :
"…Le fil de vie est saisi et s’épanouit sur son chemin d’éternité". Je vous ouvre la porte sur mes éMAUXtions à moi à cœur ouvert, en toute humilité, partageant avec vous l'unicité de l'être dans sa pure exaltation, le credo de la vie : nos émotions.

 

Roland FUENTES

 

Fuentes-2-2007.JPG

 

Né le 30 01 1971, professeur d'allemand à mi-temps, Roland Fuentès est nouvelliste et romancier le reste du temps.
Depuis 1996, il publie régulièrement des nouvelles dans des revues et des anthologies.
"Roland Fuentès a obtenu en mai 2005 une Bourse d'Encouragement du Centre National du Livre."
Accepte des déplacements avec tous publics pour des rencontres, débats, tables rondes, signatures.

 

Tics olympiquesFuentes-tics.jpg

"Au collège, on m'appelle "le sapin". Ou "Noël", même si mon véritable prénom c'est Julien. Ça vient de mes yeux, qui clignent en permanence. La plupart des gens ne me supportent pas cinq minutes en face d'eux. Ils disent que je les rends nerveux." Julien est bourré de tics. Le seul moment où il les oublie complètement, c'est lorsqu'il nage, au club Aubagne Natation, où s'est aussi beaucoup entraîné Alain Bernard, son idole. Alors, cet été, Julien a décidé de remédier à son problème. Il va tirer profit des épreuves de natation des JO de Pékin pour engager la plus dure des compétitions... celle qu'il va se livrer à lui-même, contre ces tics qui lui empoisonnent l'existence!

 Un amour sur mesureFuentes-amourmesure.jpg

Dans le pays de Micromagne, deux habitants sont si malheureux que même le soleil a honte de briller. Garganton, le géant minuscule et Mimolette la naine immense, sont rejetés par leurs pairs à cause de leur différence de taille. Jusqu'au jour où...

 Mon île de pirates

En fermant les yeux le soir, le petit garçon rejoint son île. Il y retrouve toutes sortes de pirates : des sympathiques, des paresseux ou des méchants et entre les batailles, le vol des trésors ou les fêtes de victoire, la vie bat son plein ! "C'est toujours un régal de voir des pirates voler à d'autres pirates des trésors déjà volés". Quand le soir tombe sur l'île, le petit garçon peut enfin prendre du repos. Fuentes-pirates.jpg

Une fresque grandiose aux couleurs chatoyantes, alimente à elle seule cette aventure onirique.
Chaque événement entretenant le rêve du petit garçon occupe une double page. Tandis que les deux tiers sont consacrés à un extrait du tableau, riche en détails, l'autre tiers révèle l'événement. Rédigé dans un français soigné, riche en vocabulaire, le texte est ponctué des commentaires du jeune héros. En plus d'être un régal pour les yeux, cet album aux dimensions généreuses apporte de nombreuses informations sur le mode de vie des pirates. Détaillées et vivantes, les scènes de bataille remporteront sans doute plus de succès auprès d'un public de garçons. Ouvrage de belle facture, traduit de l'allemand.

 Charlopogne et PoilenfracFuentes-charlenp.jpg

" Oyez, oyez, braves gens ! s'exclama Tartagnol. Notre bon roi Charlepogne guerroie contre Poilenfrac, roi des Voisins. Si vous m'aidez, j'irai combattre à ses côtés pour lui donner  la victoire ! " C'est ainsi que Tartagnol s'en va retrouver Tartendur sur le champ de bataille. Mais son cheval miaule devant l'ennemi ce qui suspend les combats. Les deux rois devront-ils se résoudre à faire la paix ? Une aventure épique et burlesque où les chevaliers sont pacifiques et où, les rois rêvent de rentrer dans l'Histoire.

 Le fils du marin

XIXème siècle, au bord de la mer Baltique. Hans Adam Kirch est un homme plutôt autoriFuentes-filsmarin.jpgtaire et dur, que ce soit dans sa vie personnelle ou dans sa vie professionnelle. Progresser socialement, au prix de sacrifices, tel est le but qu'il semble s'être fixé pour lui et pour son fils Heinz, unique garçon. Mais on ne peut pas tout dominer, et notamment le caractère de ses enfants...  

Ce roman, bien traduit de l'allemand, a été écrit au XIX° siècle. Il entraîne le lecteur dans une petite ville qui vit au rythme du commerce maritime. Le sujet tourne essentiellement autour des relations père-fils ; des relations rendues compliquées par un manque de compréhension et un orgueil excessif de ce père, personnage haut en couleurs. Un récit réaliste qui témoigne, par la grande finesse d'analyse des caractères, du don d'observation de l'auteur. Un récit qui offre un regard intéressant sur la littérature allemande de l'époque.

 Tonton zéro

Avec tonton Zéro, on voulait grimper au sommet du Cuchon. " Il y en a pour quatre heures, et c'est fléché tout le long ! ". Tonton Zéro avait parlé d'une voix ferme, celle de quelqu'un qui connaît son affaire. Et c'est bien ce qui a inquiété maman...

 Les voleurs de ventFuentes-voleursvent.jpg

Allemagne, fin du XIVe siècle. En ce Moyen Âge frileux et cruel où la ligue hanséatique, l'association de marchands qui contrôle le commerce de l'Europe septentrionale, est à l'apogée de sa puissance, la jeune Anika a choisi son camp : celui des artisans, des marins et des pirates, ces Likedeeler qui partagent avec plus malheureux qu'eux les biens dont ils se sont rendus maîtres. Pour retrouver le jeune mousse qui l'attire follement, Anika s'embarque, déguisée en homme, sur une cogue en partance pour le grand marché au hareng de Scanie...

Le mur et l’arpenteur

Les personnages de ce roman vivent au pied d'un mur infranchissable, limite du monde connu. Et chacun d'eux, à sa manière, imagine l'autre côté... Olfan l'Arpenteur et Italo l'architecteFuentes-murarpenteur.jpg rêvent d'une civilisation antérieure à sa  construction ; Altamaria la lingère imagine de multiples itinéraires érotiques ; Pandora l'ouvrière, la plus méfiante, inscrit le récit de ses songes sur des feuillets qu'elle ne parvient jamais à relire. Jusqu'au jour où tous décideront de passer outre. Mais ils devront auparavant déjouer les pièges du pouvoir en place et ceux de l'apothicaire, qui leur voue une haine sans borne...

 L’échange

Maxime sort avec Maroussia, la fille la plus belle, mais aussi la plus odieuse du collège. Au moindre faux pas, Maroussia crie, blâme, griffe avec ses ongles très longs et très durs. Lorsque Maxime s'inscrit au voyage linguistique proposé par son prof d'allemand, la jeune fille, jalouse, lui lance un défi: rapporter le coussin en soie exposé au château de Neuschwanstein... Trajet en car animé, anxiété au moment de l'attribution des familles, impression de ne pas comprendre un mot d'une langue qu'on étudie depuis des mois: le séjour très dépaysant que va vivre Maxime sera pour lui l'occasion rêvée de réfléchir à sa vie amoureuse...

 Le tonneau volant

Grâce à son tonneau magique, Malia pourra-t-elle aller sur la lune avec son ami Mirage ?

 Douze mètres cubes de littératureFuentes-douzemetres.jpg

Nourries aux fines herbes de la poésie, de l'humour et de l'insolite, les histoires de Roland Fuentès ont une gravité légère et ludique. Celle de Plavnik, qui ouvre le recueil, s'applique à mettre à l'endroit la Tante en Biais dont le corps penche de travers. Dans un autre texte, un œuf se met à ronronner avant d'aspirer la mémoire de l'univers. Entre l'absurde et le fantastique, les aventures déroutantes se succèdent. Des prairies volent, des paysages fuient, traversant des chassés-croisés où rêve sert de point d'équilibre. Même si des cataclysmes effacent en un instant hommes et maisons et que les mémoires se cognent aux pierres de la vie ou aux vents mauvais de l'Histoire, le monde de Roland Fuentès surprend par sa douce tranquillité. Ce n'est pas celui d'un juge mais d'un homme qui s'interroge en préférant toujours prendre le parti de la cocasserie et de l'étrange

 Dix petits drôles

de Claudine Aubrun (Auteur), Pascal Fauliot (Auteur), Roland Fuentès (Auteur), Hector Hugo (Auteur), Olivier Mau (Auteur)

Une dinde et une bécasse qui ne supportent plus d'être prises pour des gourdes. Un petit Chaperon Rouge qui emmène de force le loup chez sa grand-mère. Un tonton qui veut grimper au sommet du Cuchon. Un canard qui mène l'enquête. Un livre de magie de rien du tout qui se révèle diablement efficace... Dix histoires irrésistiblement drôles.

 La Bresse dans les pédales.Fuentes-pedales.jpg

Traverser la nuit bressanne sur une bécane de 1936 avec l'obscurité et le vent pour seule compagnie conduirait n'importe qui à raconter des salades. Pourtant ici tout est rigoureusement exact. Plus qu'un récit, ce texte doit être considéré comme un témoignage fidèle de ce qui survient la nuit, en Bresse, autour des villages endormis.

 Le passeurd’éternité

Pendant la grande peste de 1720, Maladite, bourgeois d'Aix-en-Provence, parcourt inlassablement les chemins du pays à la recherche d'oeuvres de grands maîtres pour les sauver de la destruction et du pillage. Une nuit de tempête, alors qu'il a été recueilli et sauvé par un métayer du hameau de Mallemort, il trouve chez ce dernier une sculpture qui le fascine, réalisée par son hôte ; il la vole et s'en approprie la création. Suivent de multiples péripéties dans des villes infestées par la peste, jusqu'aux retrouvailles finales avec le métayer. 

 --------------------------------

Louis GARIGOS

Garrigos.jpg

Je suis un jeune auteur autoédité pied-noir de 64 ans, né à Témaznia (commune de Cacherou) près de Palikao à 23 Km de Mascara. J’y ai vécu jusqu’en 1948, pour ensuite m’installer avec toute ma famille à Oran, quartier de Bel Air 16 rue Amédée Dieuzaide et scolarisé à l’école Montplaisant.

Mon père était commis de ferme agricole (responsable) dans cette région MascaréenneGarrigos-Adolescent.jpg jusqu’à ses 45 ans. Ensuite, il termina son périple sur cette terre d’Algérie au poste de gardien de nuit chez Caterpillar à St Eugène.

Je vous adresse ma récente bibliographie, dont le dernier ouvrage est une Autobiographie consacrée uniquement à mon adolescence depuis ma naissance, jusqu’à mon départ d’Oran en 1962. Ce livre de 233 pages de récits empruntés de chaleur et de vérités, respectueux au possible des détails, aussi, saupoudrés d’un zeste d’humour, fait actuellement l’objet d’un lancement promotionnel.

Pour plus d’informations, je vous prie de bien vouloir me contacter par mail,
louis.garrigos@neuf.fr. Je me ferais un plaisir de vous répondre.
En vous remerciant par avance, j’adresse toute mon amitié et mes plus chaleureuses salutations à tous, toutes confessions confondues, comme là-bas…

----------------------------------

Marie GARNIER

 

image006.gif

 

Marie Garnier aurait pu être une femme tout à fait banale, elle aurait pu ne jamais écrire, suivre une carrière commerciale avec brio, se marier, avoir des enfants… tout en tradition.
Or, la vie en a décidé autrement, puisqu’en 1988, elle met au monde une enfant magnifique, une enfant désirée, une enfant choyée… une enfant handicapée… ce qu’elle n’apprendra que plusieurs mois plus tard.
Marie Garnier est une battante, elle ne cédera rien pour faire le bonheur de sa fille coûte que coûte, quitte à tout contrôler, quitte à tout perdre…
Son combat, qu’elle décrit avec délicatesse, elle le doit à sa fille comme elle se le doit à elle-même. Un combat qui a évolué au fil des ans : garantir une belle vie à sa fille, puis réaliser qu’elle avait elle aussi droit au bonheur… sans culpabiliser…
C’est cette ambivalence, cette opposition entre la mère et la femme, entre la mère et le père, entre l’amour de son enfant et la rage de l’impuissance… qui a été la source d’inspiration de cet éimage004.gifmouvant témoignage.

On ne réalise pas toujours à quel point notre équilibre quotidien est fragile.
Quand on est gâté par la vie, on n’imagine pas que tout peut basculer.
Marie Garnier a fait l’expérience d’un tragique chamboulement, prise d’assaut
par une réalité cruelle et brutale, elle s’est battue pour que sa fille handicapée soit
heureuse malgré tout.
Si le papa n’a pas su assumer immédiatement ce violent changement, l’instinct
maternel a été plus fort que tout. Marie Garnier a tout sacrifié, jusqu’à sa propre vie.
Témoignage brûlant, cri de fureur, d’injustice et d’incompréhension, mais surtout
d’amour, ce livre est électrisant de sentiments et de brutalité.
Son réalisme permet une immersion totale dans un univers différent, dérangeant
et effrayant, et pourtant porteur d’espoir et d’un amour inconditionnel, animal,
pur.

"Un matin semblable à tous les autres, ou presque, je ne le sais pas encore, c’est pour aujourd’hui.

"Je m’apprête à vivre l’une des journées les plus merveilleuses de la vie d’une femme, je vais être maman.

"Cette journée va pourtant tout bouleverser, plus de repaires, plus d’avenir, plus de passé.

"Me voilà projetée dans cet univers décalé, sans y être préparée, sans même avoir conscience qu’il existait.

"J’ai peur !

"Que vais-je devenir ?

"Que va-t-elle devenir ?

"J’ai longtemps cherché comment construire le combat qu’il me fallait mener, pour toi ma fille, pour ton présent, pour mon passé, pour ton futur, pour ton identité.

"A ma fille Anaïs."

-------------------------------------

Thibaud GUYON

 

DSC_0084.JPG

 

Petit-fils de "paysans", j'ai suivi un parcours scolaire classique ; plutôt bon élève, j'étais un lecteur assidu de B.D. plutôt que de romans...
Au lycée, la découverte de la peinture au travers de l'histoire de l'art a été capitale pour moi. (La période moderne me touche particulièrement ; quelques noms que je retiens au hasard : Toulouse-Lautrec, G. Rouault, P. Bonnard, Paul Klee, Giacometti...)
À l'école des Arts Décoratifs de Strasbourg (diplômé), j'ai développé mon goût pour les arts plastiques en général et découvert le vaste monde de l'édition Jeunesse (j'ai eu notamment Claude Lapointe comme enseignant).
Mon parcours professionnel est semé des embûches ordinaires que rencontrent les illustrateurs : démarches plus ou moins vaines auprès d'éditeurs, boîtes de pub... Mes débuts comme illustrateur chez Gallimard m'ont permis "d'y croire" tout en me gardant de "trop y croire"... J'ai eu toutefois l'honneur de débuter dans une collection où figurent les noms de Blutch et de David B (auteurs de B.D. que j'apprécie beaucoup)...
Par la suite, j'ai commencé et je poursuis encore une activité d'illustrateur de projets pour un cabinet d'études lyonnais spécialisé dans le tourisme culturel lié au patrimoine, et reprends pied avec bonheur comme auteur chez Archimède/L'École des Loisirs.
Définitivement, ou presque, je me considère comme un dessinateur ; mes techniques de prédilection (crayon, aquarelle et pastel) me permettent d'aller droit au but, et de privilégier le "dessin enlevé", le "trait qui vibre"... T.G.


Sire Nicolas : la guerre de cents ans

Auteur : Eric Maguin
Illustrateur : Thibaud Guyon
Ecole des Loisirs, Archimède - Avril 2010
Album à partir de 7 ans


L'herbe verte du Groenland : Les vikings au XIème siècle

Auteur : Thibaud Guyon
Illustrateur : Thibaud Guyon
Ecole des Loisirs, Archimède - Novembre 2009
Album à partir de 7 ans


L'or du pharaon

Auteur : Michel Cosem
Illustrateur : Thibaud Guyon
Belin jeunesse, Terres insolites - Novembre 2009
Roman


Guérison divine à Épidaure

Auteur : Roxane Marie Galliez
Illustrateur : Thibaud Guyon
Ecole des Loisirs, Archimède - Octobre 2008
Album à partir de 7 ans


Dans la mémoire du vent

Auteur : Patrick Joquel
Illustrateur : Thibaud Guyon
Le Rocher Jeunesse, Lo Païs d'Enfance - 2007
d’après le récit d’Alexandra David Neel

Album à partir de 8 ans


Anders et le Grand Tremblement - Épisode 3 -

Auteur : Emmanuel Hussenet
Illustrateur : Thibaud Guyon
Belin jeunesse, Terres insolites - 2007
Anders et Freya parviendront-ils enfin à traverser l'écorce terrestre et à se retrouver ?Le troisième épisode raconte tout... c'est le Grand Tremblement, l'infini frisson !Gare...




Ganac rencontre ses cousins québécois

Auteur : François Beiger
Illustrateur : Thibaud Guyon
Le Rocher Jeunesse - 2006
Ganac, petite femelle Huski vit à Paris, dans un appartement au 5e étage. Elle s'ennuie. Un jour, alors que son maître regarde la télévision des aboiements s'en échappent. Ganac,...

à partir de 6 ans


Le secret de la déesse Bastet

Auteur : Michel Cosem
Illustrateur : Thibaud Guyon
Belin jeunesse, Terres insolites - 2006
Une petite chatte rousse peut-elle parler ? Détenir le pouvoir de retourner dans le passé à l'époque des Pharaons ? Oui, si cette chatte est la déesse Bastet des Egyptiens. Elle...


Album à partir de 9 ans


Anders face au maître du cristal- Épisode 2 -

Auteur : Emmanuel Hussenet
Illustrateur : Thibaud Guyon
Belin jeunesse, Terres insolites - 2006
Avalé par le tourbillon marin du Maelström, au nord de la Norvège, Anders a atteint le centre de la Terre. Il y rencontre d'anciens explorateurs qui ne l'aident guère dans sa...




Sur le bord de la Mer Rouge

Auteur : Patrick Joquel
Illustrateur : Thibaud Guyon
Lo Païs d'Enfance/Le Rocher - 2004
Cet ouvrage, construit à partir de celui de Gisèle de Monfreid, "Mes secrets de la Mer Rouge", nous raconte l'adaptation d'une petite fille et de sa maman à Djibouti. Rejoignant...

Album à partir de 8 ans

------------------------------

Armelle HAEGY

 

Haegy3.jpg

Loin de pratiquer la langue de bois, la femme moderne qu'est Armelle H. rend ici
hommage à une femme, à une amie... mais aussi plus globalement à LA FEMME.
Armelle H. est sûre d'elle et n'y va pas par quatre chemins... Combinant à merveille
sa féminité et sa vie de maman, tout comme l'héroïne de cet ouvrage a su se
battre pour sauvegarder sa vie de femme et sa vie de mère... et nous livrer un
ouvrage puissant d'honnêteté et d'émotions contradictoires.
Ode aux femmes, à une femme d'exception, A Nous Deux Ma Vie ! est l'expression,
le fruit, d'une femme pleinement assumée.
Ce quatrième livre publié par l'auteure est un aboutissement. Elle reprend les
aspects psychologiques développés dans ses précédents ouvrages pour nous offrir
une rébellion interne, un modèle de persévérance, l'espoir que l'on peut combattre
pour notre vie rêvée.

A nous deux la vie

A Nous Deux Ma Vie ! est l'histoire d'un combat, d'une quête de liberté, de l'amour
ultime d'une femme pour ses enfants. Roman de l'espoir et de la foi en le destin, il
hisse toutes les femmes, toutes les combattantes sur un piédestal.
Enfant non désirée, privée de sa féminité par un viol, pressée comme un citron par
la moralité et les traditions familiales, mère non reconnue, victime malgré elle...
Catherine mettra toute une vie à s'imposer.
Quand la société dans laquelle on évolue ne nous correspond pas, quand notreCOUVERTURE + 4EME DE COUV. ..._Page_1.jpg
milieu familial est pudique, austère, sans réelles ambitions... Quels choix nous
restent-ils?
Catherine a un bon niveau d'étude, elle rencontre un homme "bien", un homme dit
"moderne", et suit son bonhomme de chemin : mariage, maison, enfants...
Le schéma classique. La majorité des femmes se retrouvent, presqu'à contre coeur,
dans le portrait de Catherine. Jusqu'à cet épisode tragique, cet épisode injuste, qui
va bouleverser sa vie et celle des siens... Un enfant, le plus beau cadeau du
monde, le plus fragile aussi... Que faire lorsque le rêve se brise?
La souplesse d'écriture et la facilité avec laquelle les mots semblent glisser sous la
plume d'Armelle H. sont déconcertantes. Ce livre est une perle dans son genre, à
dévorer sans modération.

 

 

Un manque irréversible  

Nanou a quarante et un ans. Elle vit heureuse dans la région lyonnaise, entourée de Vincent et de ses deux enfants, jusqu’au jour où son passé la rattrape. Haegy-manque.jpg

La fuite est impossible. Il lui faut affronter ses fantômes. Pour retrouver son équilibre, elle choisit la thérapie. Se raconter, revivre les drames passés dans toutes leurs dimensions… Le succès de cette démarche, la nature profondément positive de Nanou, la poussent à coucher sur le papier son existence réparée.  

Elle nous livre ici un récit de vie émouvant et tendre, sans haine ni rancœur, dans lequel elle nous démontre page après page que la fragilité peut devenir une force, une arme de vie.  

Un retour au passé obligatoire lorsque le futur perd tout son sens. Un témoignage courageux dans lequel se retrouveront de nombreuses femmes.  

Interdit aux moins de 40 ans et aux hommes Haegy-interdit.jpg 

La « quarantaine » a une nouvelle signification aujourd’hui, et est souvent synonyme de nouvelle vie. On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs. Le temps a passé et elle est bien loin l’époque où l’on croyait au prince charmant, au cheval blanc, et surtout au « ils s’aimèrent pour toujours… » La routine a rongé la guimauve qu’il y avait en nous. Et les femmes d’aujourd’hui, véritables working girls jonglant quotidiennement entre la maison, les enfants et leur job, ne vous diront pas le contraire. Il est bien loin le temps de l’Ile aux enfants… nous avons réveillé nos neurones !  

Un livre à rire, à partager entre femmes et personnes dotées du sens de l’humour !  

Un conseil cependant : rangez-le dans un endroit sûr, il est vivement déconseillé aux hommes et à nos jeunes filles en fleurs… Nous avons tous droit à notre part de rêve !  

Armelle Haegy signe ici un deuxième ouvrage chronique, léger et drôle, dédié aux femmes. Sarcastique, caustique, tendre, mais surtout plein d’humour, un hommage aux femmes qui pose trois questions bien réelles : Que font les hommes ? Où sont-ils ? Quel est leur rôle ?  

Juliette per sempre Haegy-persempre.jpg 

Il faut parfois une vie pour comprendre l’autre, faire que nos chemins évoluent ensemble sans s’entrechoquer… Et toutes les mères, toutes les filles, toutes les femmes, savent qu’il est d’autant plus difficile de rencontrer cette autre, qui est une part de nous, et que l'on aime autant qu'on la combat pour devenir soi.  

Quoi de plus beau, de plus intense, mais de plus difficile parfois que ces fameux rapports mère/fille… couper le cordon sans trop saigner et s’aimer sans s’étouffer… un juste milieu à trouver qui peut prendre une existence entière… mais sans l’amour d’une mère vit-on vraiment sa vie pleinement ?  

C’est ce que Juliette comprend, peut-être trop tard… Et ces deux femmes, caractères de feu pour cœurs d’or, auront-elles droit à cette fameuse seconde chance, perdues dans les paysages enchanteresques de cette Corse toujours sauvage et sublime, tout comme elles.  

Armelle H. signe ici son troisième ouvrage, son premier roman, et donne toute la force, l’intensité, et la passion qui caractérisent son écriture à des personnages magnifiques et attachants ! Si vous êtes mère, si vous êtes fille, si vous êtes mari… vous serez piégés ! 

-------------------------------------

Robert JACQUES

 

Robjak-2006.JPG

Romancier contemporain, Robjak met en scène des personnages très nuancés, qui évoluent dans des situations parfois extrêmes.

 

De son premier roman, "Futura ou la superposition des mondes" (1997) à son dernier paru "Le livre défendu" (2009), l'auteur pare ses personnages de nombreuses facettes : haine, amour, cupidité, loyauté, altruisme ou égoïsme. Tous ces sentiments sont développés dans ses textes et poussent le lecteur à aimer les héros de Robjak, qu'ils soient ou non des personnages dignes de respect.

Si Robjak affectionne sa région d'origine et se plait à faire évoluer ses héros à Villefranche sur Saône, à Trévoux ou à Lyon, il n'oublie pas son passage à Paris qu'il transpose dans "Ils".

Robjak évolue dans tous les temps et dans tous les domaines : du vingt-troisième siècle (avec des avancées médicales qui rattrapent progressivement son roman "Futura") à nos jours avec les spectres du clonage humain, d'un séisme et d'un tremblement de terre dans le sud-est de la France, d'un hold-up dans une banque, d'une pandémie avec le virus H5N1 de la grippe aviaire, des dernières élections présidentielles, du mariage de Carla Bruni et de Nicolas Sarkozy, de la peopolitique....

pm-cfutura.jpg
Les romans de Robjak appartiennent à plusieurs genres différents :

* Futura  ou la Superposition des Mondes   (1997) – Edition du XX mars  ; science-fictionpm-cpassage.jpg

* Le Passage  (2001)  -  Edition des Ecrivains  ; aventure

 * Ils … Hold-up à la Road International Bank  (2004)  - Manuscrit.com ; policier

* Périls  (2005)  - Editions Jacques André  ; roman catastrophecperils.jpg

* H5N1,pm-ccarole2.jpg le virus envahisseur  (2006)  -  Editions HDP ; roman catastrophe

pm-ccarole11.jpg* Carole, la Caladoise  (2007)  -  Editions HDP (ré-édition)  ; thriller

* Carole qui es-tu ?  (2007)  -  Editions HDP   ; thriller

* Le pm-clivredéfendu.jpglivre défendu (2009)  –  Edilivre  ; comédie/satire 

pm-holdup.jpg* Hold-up (2010)  -  Edilivre (ré-écriture) ; policier

Ils sont partout.
Ils ordonnent, exigent, prennent et punissent.
Ils sont un ou plusieurs, personne ne les connaît.
Ils ont décidé de piller une des plus grandes banques.
Ils ont contraint d'honnêtes gens à participer à un hold-up audacieux, sans précédent, en plein cœur de Paris.
Un homme seul va cependant faire échouer cette tentative, mais a-t-il vraiment eu raison ?

-------------------------------------

Bruno JONARD

 

DSC_0080.JPG

 

Bruno Jonard a une personnalité chaleureuse et déroutante Ne d'une mere institutrice et peintre, Cecile, « qui avait le sens du verbe », et d'un père Châtillonnais entrepreneur en maçonnerie, il embrasse également cette profession, et ne commence a écrire qu'a la retraite en 2005.

Mais pendant quarante ans, chaque année pendant un mois d'été, sa vie sera celle d'unhart-livre.jpg

globe-trotter, d'un baroudeur II fera mille et un métiers, dont chauffeur de taxi a Ne -York Pendant ces voyages, il emmagasinera la matière de ses romans a venir Musicien, curieux d e tout, il croise un jour la page blanche, et cela donne « A moi l'Amérique », a la fois autobiographie colorée et carnet de route Puis il écrit « Joyeux Noel Arsène », et « Le pianiste du Pharaon », dédié a son père « un sage, un sphinx ».

Pour publier aux éditions Baudelaire a Lyon, son nom est modifié car il a vécu une péripétie courte mais dangereuse dans une secte. Bruno Jonard est un bon témoin des mondes qu'il découvre II dit de l'écriture « qu'il n'en est jamais rassasie » et « qu'il écrit les livres qu'il aurait aime lire » Entoure de ses nombreux tableaux et photos, il prépare son quantième ouvrage, « qui se passera peut-être au Japon, ou en Russie » Affaire a suivre.

LE PIANISTE DU PHARAONcouvL0506.jpg

Stanislas est pianiste de bar dans un grand palace parisien. Un soir, il se fait aborder par une superbe créature, dont il tombe éperdument amoureux.

Abandonnant tout, il accepte d’accompagner la belle en Italie, sans se douter qu’il va être l’objet d’un terrible traquenard, qui va le plonger au cœur d’un complot terroriste.

Poursuivi de toutes parts, Stanislas s’embarque alors pour l’Égypte à bord d’un vaisseau de contrebandiers.

À Alexandrie, il fait la connaissance d’une jeune archéologue. Ensemble, les deux nouveaux associés vont sillonner l’Égypte… et commettre un terrible sacrilège, déclenchant une malédiction des pharaons, les entraînant dans une spirale infernale…

------------------------------

Gérard JOUD

Passion de l'auteur pour le monde cheminot qu'il connaît bien et qu'il apprecie, attachement à une région , voila les maîtres mots qui définissent la trame de ce bel ouvrage. Point de passéisme outrancier mais seulement par touches ténues, une pointe de nostalgie semée au fil des pages reconnait bien volontiers Gérard Joud. L'étoile ferroviaire d'Ambérieu sonne comme une invitation au voyage dans le confort feutré d'un compartiment première classe ou celui plus rude de l'assise d'une banquette en bois de troisième classe. L'imagination vagabonde et le bruit du roulement favorisent la réflexion et créent le rêve éveillé. L'envie de lire viendra tout naturellement au voyageur et l'accaparera pour son plus grand plaisir.trains_[1024x768]1.jpg


Article de Voix de l'Ain (17 novembre 2009)

"A l’époque, le Chef de gare à Ambérieu était un notable. Aujourd’hui si la fonction existe toujours, chef de l’unité opérationnelle gare, elle a perdu de son prestige par la sectorisation des branches d’activités de la SNCF. Gérard Joud vous propose de vous la faire revivre.

Si une petite gare n’offre – dans sa simplicité champêtre – aucun sujet d’étonnement, une gare d’importance, par contre, avec ses enchevêtrements de voies, ses nombreux bâtiments aux rôles méconnus et son animation permanente, paraît aux voyageurs un monde quelque peu mystérieux.

La gare a toujours un double rôle : technique et commercial. Sa fonction technique consiste à assurer la circulation des trains, à les recevoir, à les former et les expédier en temps voulu. Son activité commerciale consiste à assurer la liaison avec le client. Voilà brièvement définies les deux principales responsabilités d’un chef de Gare. Mais il est bien évident que la fonction varie énormément selon l’importance de la gare.

Mais qui était le Chef de gare ?

Au commencement des chemins de fer, les Compagnies vont recruter leur personnel dans les trois grandes familles de Français à l’époque. Chez les « Compagnons du Tour de France » pour en faire des ouvriers du Service de la Traction. Parmi les « Gens de la terre » pour alimenter le Service de la Voie. Enfin, les Compagnies recruteront massivement les gens instruits « ceux qui sont allés à l’école » pour en faire les « Môssieurs » du Service de l’Exploitation notamment les Chefs de gare.

Dans une gare importante comme celle d’Ambérieu, le Chef de gare était un notable que l’on n’oubliait jamais d’inviter aux cérémonies officielles où il représentait, en grande tenue, sa Compagnie. Au travail dans sa gare, il officiait en uniforme coiffé de sa casquette ornée de feuilles de chêne et de lauriers entrelacées, pour bien marquer sa position de commandement. Un sabre complétait même la tenue jusqu’au jour où Napoléon III décida de leur retirer cet accessoire honorifique.

Ah l’uniforme des cheminots, en a-t-il fait couler de l’encre avec tous ces rappels sur les manquements observés dans la tenue ! Pas de laisser-aller dans le port de la tenue rappelait sans cesse le Chef de gare à ses hommes en « contact ». Comprenez en contact avec le public ! Tout agent « en contact » devait porter chemise blanche et cravate noire, une tenue propre et boutonnée, des chaussures noires cirées ! Le Chef de gare arpentait sa gare, donnait ses ordres, surveillait le travail de ses hommes et s’assurait du respect des consignes de sécurité. Il devait avoir l’œil sur tout et intervenait si nécessaire pour redresser une situation contraire à la sécurité. Les Sous-Chefs et les Facteurs l’aidaient dans sa tâche mais il restait responsable du bon fonctionnement général de sa gare aux yeux des dirigeants de la Compagnie du P. L. M. Il répondait de sa responsabilité en cas d’accident ou d’incident grave.

Et bien entendu le Chef de gare habitait sa gare. Nous disons bien Sa gare car il est ici chez lui et il ne lui viendrait jamais à l’esprit d’aller habiter ailleurs. Le logement est spacieux, confortable à la hauteur du rang de Môssieur le Chef de Gare. Depuis son appartement, il bénéficie d’une vue imprenable sur sa gare. Qu’il soit au travail ou en repos il veille donc sur sa gare, sur ses hommes et sur le bon déroulement du service. Dans la surveillance, il était très souvent secondé par son épouse qui ne manquait jamais de lui rapporter les petites entorses au règlement qu’elle avait observées et qui avaient pu lui échapper.

Le mois prochain, vous pourrez retrouver un autre épisode de la vie du rail à Ambérieu avec ses métiers les plus marquants sous la plume de Gérard Joud. Pour plus d’information, vous pouvez contacter le Musée du cheminot, 46 bis, rue Aristide Briand, Tél. 04 74 46 84 67 (fax/ répondeur) ou 04 74 61 02 40 ou 04 74 38 43 65."

-----------------------------------------

Alain JOURNET

 

couv2698.jpg

Né à THOISSEY dans l’AIN en 1950, j’ai passé toute mon enfance et mon adolescence, dans le petit village de Cras sur Reyssouze. Cette vie au grand air a été pour moi, un apprentissage de la vie, de la nature, jusqu’à en oublier d’être un élève attentionné. Mais en quittant le collège pour le lycée CARRIAT dans la cité burgienne, je vais me lancer dans des études techniques, enfin, avec autant d’énergie, que j’avais déployée, pour être un pêcheur performant, un rassembleur de copains, un organisateur d’activités les plus variées et un observateur, je crois, de tout ce qui donne du sens à la vie.

 

 Né dans une famille où un Grand Père lisait beaucoup, où  une mère classait par auteur,  sur des cahiers, tous les livres lus, j’ai commencé à lire avec intérêt, à échanger avec elle et ensemble, nous avons découvert notre premier auteur régional, Mr Bernard CLAVEL . Parti du Jura, nous avons suivi son parcours, sur les berges du Rhône, dans les fêtes foraines, sur les mers agitées, dans le grand Nord au Canada.

   Pendant toute ma carrière professionnelle, j’ai toujours gardé le goût de la lecture, mais surtout, j’ai compris la force de l’ « écrit », l’emploi du «  mot juste » qui fait la différence.  Lorsque l’on doit prendre la parole en public, dans des réunions délicates, il faut passer par la phase de l’écrit, pour optimiser le nombre de mots et exprimer l’essentiel. La présentation peut être faite avec ou sans support, le travail de préparation est gage de succès et de clarté.

 Depuis début Février 2010, la retraite est arrivée, et  mon premier roman est né. Une publication surprise m’a permis de recevoir des signes forts que seul « l’écrit » est capable de générer. 

« Terres  des  sables » a été édité aux Editions Bénévent

Dans ce premier roman, je raconte la vie des cultivateurs bressans au sortir de la guerre. Par de menus détails, j’ai essayé d’emmener mes lecteurs dans une vie de labeur, de risques où la famille remplissait son rôle pleinement, où la vie avait du sens, des habitudes, des codes, mais où le bonheur, dans des conditions difficile, avait toute  sa place.   

----------------------------------

Didier JUNGERS

 

fond_didier_jungers_2009.jpg

BOURG EN BRESSE ET LE REVERMONT

 

A qui appartient le Revermont ? C'est la recherche d'une réponse à cette question qui m'a rcouverture bourg rev.jpgamené dans cette région, que je connaissais déjà, et incité à réaliser l'ouvrage que vous avez entre les mains. Si le Revermont abreuvait de son vin Bourg la Bressane, ce souvenir appartient désormais au passé et notre territoire paraît n'avoir aujourd'hui plus rien en commun avec la Bresse. Faisons fi de l'histoire et raccrochons nous alors à la géologie, à la cohérence du sous-sol : apparemment, le Revermont fait indéniablement partie du Bugey, et donc du massif du Jura. Sauf que la rivière d'Ain vient le séparer définitivement des montagnes bugistes. Alors quoi ! Allons-nous abondonner ce territoire orphelin qui, pour compliquer le tout, est à cheval sur les deux départements de l'Ain et du Jura ? Sûrement pas, adoptons-le et, ensemble, apprenons à mieux le connaître...

AU FIL DE L'AIN

Ses humeurs impétueuses, son instabilité, sa facilité à changer de cours et de lit, ses courbes éphémères qu’elle dessine dans ses vallées… font de la rivière d’Ain une entité très féminine. On imagine mal ces eaux-là être responsables de grands bouleversements. Et pourtant, au moindre nuage, on peut craindre que la belle ne prenne ombrage et qu’un orage, quelque part, la mette hors d’elle…
On la dit sauvage, parce que l’homme craint ses écarts. L’homme qui l’exploite sur une bonne moitié de son cours, en l’enfermant dans d’insondables lacs, en la retenant, en la calmant, jusqu’à ce qu’elle retrouve un espace de liberté bien méritée. Comment s’étonner qu’elle en profite…Mais la qualifier de sauvage, c’est mal la connaître. Moi qui vous parle je l’ai écoutée murmurer, gronder ; elle m’a même invité à la rejoindre pour passer un moment à longer à côté d’elle, et ses eaux limpides. Elle est libertine.

ARDECHE DU SUDcouverture ardeche.jpg

La vallée du Rhône, les gorges de l'Ardèche, le pays des Vans, le pays ruomsois, entre midi et montagne, le massif du Coiron, les dépendances (histoire de l'Ardèche, contes, mythes et légendes), musées et expositions...

LE CANTON DE CREMIEUcouverture canton cremieu.jpg

Il existe un morceau de pays niché au bord du haut Rhône, dans le Nord Isère à l’est de Lyon. Il forme un territoire riche, passionnant, attachant, héritage inestimable où chacun d’entre nous peut y puiser quelques racines, en échange d’un peu de curiosité. Nous vous laissons découvrir les nuances de cette nouvelle collection «Les Yeux dans les Cieux», teintes primaires où l’impression espère atteindre votre regard de passion sur la terre de nos émotions.
Serge Leterrier

 

------------------------------------------

Marc KOUTEKISSA

 

koutekissa.jpg

CONTES DU GABON

 

Batoucontesgabon.jpgétoué le chasseur était vraiment désolé. Il n'y avait plus de gibier dans la forêt et dans la brousse autour du village. Il devait chasser de plus en plus loin. Un jour il prit son fusil et se rendit dans la forêt. Il marchait depuis longtemps déjà. Lorsqu'il aperçut un gros oiseau sur un arbre. Batouétoué chargea son fusil, ent s'apprêtant à tirer sur l'oiseau.
"- Ah enfin du gibier sur cette haute branche. Il est bien gros. Oh de la viande. Je vais l'abattre. J'arme mon fusil. Mais on dirait que cet oiseau va chanter. " C'est alors qu'il entendit l'oiseau chanter. " - Ne me tue pas Dong Dong " ...

CONTES DU CONGO

Ce recueil de 216 pages, de format 12 X 22 cm, est illustré par1103153-1406287.jpg Yann Sougey-Fils et contient 39 contes. Extrait de Banzouzi et Bantsimba: «Une femme avait deux filles jumelles qui se ressemblaient, singulièrement; l’aînée s’appelait Banzouzi, et la cadette Bantsimba. Cette femme et ses deux colombes habitaient Ngamibakou, un petit village composé d’à peine quinze chaumières et situé à environ treize kilomètres de la grande rivière Loufoulakari. Un matin, pendant la saison sèche, les étangs et les mares avaient complètement tari. Un homme d’un âge avancé leur rendit visite. La mère le reçut avec des grands cris de joie. C’était un cousin qu’elle n’avait plus revu, depuis longtemps.
-Massamba! Ah! Quelle joie de te revoir!
-Ah! Hombessa! Tu n’as guère changé, toujours aussi belle et sereine»…

-----------------------------

Denise LESCA

 

DSC_0051.JPG

 

Originaire de Saône et Loire par son père, l'auteur a passé une partie de sa vie en Extrême Orient.
Juriste de formation, elle préféra opter pour l'enseignement technique, où elle terminera sa carrière comme chef d'établissement.
Elle passe dorénavant ses loisirs de retriatée à écrire :

Des romans, dont « Lucienne ».
Des poésies
Des Brèves

Elle se consacre pour le moment à écrire des histoires de Chats. Son dernier petit livre se nomme : « Histoire de mon chat ». Un tigré, bien sûr !
Elle participe régulièrement à de nombreux salons du livre.

-----------------------------------

France LESTELLE

 

1499772891.JPG

Résidant dans la Région Rhône-Alpes depuis plus de vingt ans, France LESTELLE s’est installée à Lyon, où elle enseigne les lettres. Elle a prêté sa voix et sa plume à des associations et animé des soirées littéraires.
Pour elle, écrire c’est vaincre le silence, se servir de l’imaginaire pour explorer le réel, prendre une grande bouffée de liberté.

Bibliographie

Les Agathines ( roman )
Editions des Gratte-ciel, 2000
Grand prix du roman de Villeurbanne, 2000

Sois tranquille mon pays, je t’aime
( Vie de Frédéric Dard à Bourgoin-Jallieu )
Editions Aleas / Editions les Traboules, 2002

La Terre fait sa toilette
( Album pour enfant, illustré par Franck Chabert )
Editions Potron-Minet, 2003

Le doigt sur la bouche ( roman )
Les Editions de la Boucle, 2008

Au bord de l’horizon (roman )
Les Editions de la Boucle, 2009

 

-------------------------------------

Désiré LUCAS

 

Lucas 2.jpg

LUcas 1.jpg

 

---------------------------------------

Daniel MEUNIER

D. Meunier est responsable dela "LA PLUME EDITION", de Trévoux.

Il présentera les ouvrages de ses auteurs.

untitled.jpguntitled2.jpguntitled3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

untitled4.jpguntitled5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------

Olivier MIQUEL

 

Sans titre 1.jpg

«  Les  Randocartes   reprennent l’idée des brochures  Escapades éditées entre 1997 et 2004  (brochures de randonnées présentées lors des trois premières  « Vagues des Livres »).

 

Ces Randocartes régionales au format  A5  (4 pages) sont très ciblées sur la nature et la découverte du patrimoine rural.

Elles révèlent aux utilisateurs l’atmosphère d’une randonnée au fil des saisons, la richesse de la faune et de la flore locales, évoquent à l’occasion une thématique originale sur un pays ou un terroir.  Sans omettre tous les détails pratiques  (carte, balisage, conseils).

La conception est entièrement autodidacte, qu’il s’agisse de documents  (photos, dessins, textes) ou de leur agencement.

 Mes régions de prédilection, que je propose de faire découvrir ou redécouvrir à tous les randonneurs naturalistes et curieux de nature, sont situées principalement le long de l’axe Saône-Rhône en Bourgogne et Rhône-Alpes  (Mâconnais, Beaujolais, Lyonnais, Dombes, etc …) mais d’autres idées sont déjà en chemin …

----------------------------------------

Daniel PAGES

portrait.jpg

Le vert a le parfum de mon enfance au milieu des bois et des prairies du Haut-Languedoc. Les pieds dans l’eau de la rivière claire qui chante en Occitan, de cascade en cascade, au fond de la vallée du Gijou.

 

Le parfum des truites pêchées à la main, des mûres qui remplissaient trop lentement le petit seau émaillé et des cèpes cachés sous les feuilles de châtaignier dans les sous-bois, près du village.

Le bleu… ah, le bleu ! Celui-là porte les senteurs du Sud.
Des couleurs de l’éternel été, d’éternelles vacances. De Méditerranée. Des îles que l’on atteint après si longtemps de navigation. De douloureuses impatiences. De tendres complicités.
Des grands poissons pêchés à la traîne sur la route des tropiques. Des cocos dépecées à la machette en trois sourires éclatants. Celui-là porte bien des rêves !

Mes écrits sont nés de cette palette de couleurs. De sensations. Du besoin de partager. De projeter, devant les yeux d’êtres humains fatigués, des images à poursuivre. De pousser à la découverte, au voyage…

Les pieds bien ancrés dans le vert, la tête dans le bleu, j’ai été successivement éducateur de jeunes en difficultés, paysan et skipper professionnel de voiliers. Actuellement, j’accompagne plusieurs mois par an des enfants dans la découverte du milieu marin sur l’île d’Oléron, en Corse ou ailleurs (extrtait du site de l'auteur:

http://www.libertybook.fr/danielpages/p.html)

couv_Clara_100pp.jpgCLARA DES TEMPÊTES

Port-Vendres, fin mai 2008. Laura rejoint, au crépuscule, sa crique préférée. Pendant qu’elle se baigne dans l’eau encore fraîche de ce début d’été méditerranéen, apparaît brusquement une magnifique goélette. Rien de plus normal, la baie est un bon abri fréquenté par nombre de navigateurs. Mais quand le fin bateau blanc disparaît comme par enchantement, la jeune fille commence à se poser des questions. D’autant que, chaque soir, le navire revient, au premier éclat du phare.
Accompagnée de son ami Alex, Laura mène l’enquête sur ce voilier fantôme.

livre2.jpg

De découverte en découverte, cette aventure les mènera loin de leur pays catalan, dans l’Argentine de la fin du 19e siècle, où débute une histoire d’amour plus forte que le temps et la mort.

HISTOIRES BLEU MARINE

De Corse en Oléron, de Minorque à Ouessant, de la lumineuse Méditerranée à l'Atlantique impétueux, ces huit contes originaux nous entraînent à la découverte de la mer, de ses habitants les plus secrets et des humains qui y travaillent.
Ce ne sont pas des histoires réservées aux enfants, mais les petits les apprécieront, bien au chaud dans leur lit, le soir, quand papa ou maman leur en fera lecture.

2914243022.jpgLO NADAL DELS LOPS

Album en Occitan, conte de Noël
22 x 27, 34 pages
Illustrations de Lars Hayer

L'hiver est précoce, cette année là... Les loups se rapprochent des
hommes dans la vallée...

 

 

-----------------------------------

Annie PATIERNI

get.aspx.jpg

 

9782355083778_1_75.jpg

Une belle rencontre dans les années 60... au coeur du quartier du Peloux... Deux fillettes éveillées, réfléchies, leur indéfectible amitié (de savoureuses saisons... d'heureuses journées, de délicieuses minutes...)
Une vieille maison, pivot central de l'histoire. Son jardin revisité, ses habitants englués dans leur quotidien (fiel et miel) un chat nommé Isidore le bien aimé... La plume de la narratrice fait son arme avec l'éloquence des mots, cisèle les contours de ces tableaux humains. Sa mémoire bondit dans ce passé tendre, romanesque, sur les secousses de l'enfance que l'on garde à jamais plantées en soi...

 

---------------------------------------

Françoise POURCHET

Françoise Pourchet est illustratrice.

Elle travaille avec Michel Bigoni.

-----------------------------------

Pierre PUGET

 

couv1814.gif

Ce livre entraîne le lecteur dans un fabuleux voyage, de l’Atlantide (150 000 av. J.- C.) à l’Europe du nord (vers 1 200 avant J.-C.), en passant par l’Égypte pharaonique et la planète Vénus !
Il raconte – à travers l’espace et le temps – les vies difficiles d’une âme remplie d’amour. Celle-ci est poursuivie avec acharnement par les habitants de la Lune qui souhaitent s’approprier la pierre de la Connaissance qu’elle détient, afin de dominer les mondes dans la haine et la cruauté. Elle connaîtra sans cesse le manque de liberté, la peur, les dangers, les larmes, la mort de proches. Heureusement, elle peut compter sur la vigilance et l’aide d’une entité du monde astral : le Conducteur du futur.
Les informations exceptionnelles et uniques qui composent ce livre ont été données à Malem par l’intermédiaire de Douce qui canalisent les entités du monde astral.
Douce est médium christique depuis sa petite enfance. Elle a toujours vu les entités du monde astral et dialogué avec elles. Rarement crue, souvent critiquée, diffamée, son don fabuleux et rare lui a rendu et lui rend encore la vie difficile… Elle sort régulièrement de son corps pour rejoindre l’astral et y recevoir un enseignement qu’elle diffuse depuis de nombreuses années. Sa rencontre avec Malem a intensifié son activité médiumnique.
Malem s’est passionné très tôt pour les civilisations disparues (Grèce, Égypte, Atlantide…) et leurs légendes. Plus tard, l’ésotérisme et la spiritualité sont venus augmenter ses centres d’intérêt. À partir de sa rencontre avec Douce, il découvre le monde astral. Il reçoit énormément d’informations qui remettent en question ses connaissances et comprend pourquoi il a été attiré par ces différents domaines…

 

-------------------------------

Christelle RAVEY

Christelle Ravey.jpg

Christelle RAVEY est née à Besançon en 1973.

Après des études supérieures de lettres, elle s’est installée à Lyon, où elle s’adonne à sa passion : les mots, le goût de les assembler et le plaisir d’inventer des histoires.

Romancière, elle anime également des ateliers d’écriture et s’invRavey-mauve-couv.jpgestit dans de nombreux projets de la vie culturelle lyonnaise.

C’est à elle que les lyonnais doivent l’enquête réalisée pour la manifestation des quais du polar en mars 2008 et mars 2009. 

 Bibliographie

Ravey-amours-couv.jpg De couleur…mauve ( roman)

Editions Ancre et Encre, 2004

Les Editions de la Boucle, 2008

 Le Tapisseau Byzantin ( roman )

Editions Ancre et Encre, 2005

Prix spécial Ambronnay 2005

Prix rencontre du 2° titre, Grignan, 2005

 Amours en fugue ( roman )

Les Editions de la Boucle, 2008Ravey-etrennes-couv.jpg

Premier prix du Conseil Général de l’Ain – Ambronnay 2008

Prix Marcel Aymé 2008

Nominé au prix Chronos de littérature 2009

Etrennes de Russie ( roman )

Les Editions de la Boucle, 2009

 

 

 

--------------------

Yves RAY

 

L63813_HD0241065.JPG

Il habite une maison en pierre, accrochée à la montagne, à quelques heures de marche du calvaire de Porte. Rien d’anormal de dénicher Yves Ray dans ce cadre rupestre du Bugey. Loin de l’agitation citadine, qui l’insupporte, l’homme aime arpenter les sentiers sauvages, défricher les chemins oubliés. Il en a même fait son fonds de commerce. À 57 ans, il est auteur-éditeur indépendant de guides de randonnée pédestre. Sa société, « Caline Sentiers » (Caline est le nom d’un ruisseau), a son siège chez lui, à « Chariot ». Ce hameau des hauteurs de Conand, village du canton de Saint-Rambert, a nourri sa passion pour la randonnée. « Je m’y suis installé il y a 20 ans. J’avais acheté une petite demeure en guise de pavillon de chasse ».

 

“Je randonnais avec un fusil”

À cette époque, Yves Ray, professeur de technologie au collège, aimait partir seul, fusil sur l’épaule, précédé par ses chiens, traquer la bécasse. Mais assez souvent, ses parties de chasse étaient prétextes à découvrir les paysages. « Je randonnais avec un fusil », ironise-t-il. Dans ces vallons boisés, fréquemment les chemins sont colonisés par les ronces. Avec son épouse, elle aussi férue de grands espaces, il a commencé à aménager un premier passage empierré, puis un second… Le virus du randonneur-défricheur l’a contaminé. Plus les foulées l’éloignaient de chez lui, plus l’envie d’explorer le démangeait. « Depuis le Bugey, je voyais les crêtes enneigées du Mont-Blanc. Un jour, je me suis décidé, j’y suis allé ». Il a marché en club, en amateur, sur ses loisirs. Jusqu’au début de ce vingt et unième siècle, où la passion s’est mue en activité professionnelle.

Huit guides

En 2002, Yves Ray réalise et publie un guide des sentiers bugistes. « C’était un support pour promouvoir mes compétences auprès des communes. Je voulais les aider à créer des sentiers de randonnée », explique-t-il. La démarche du conseiller n’a pas convaincu, une seule collectivité a fait appel à lui. En revanche, celle de l’éditeur a été couronnée de succès : plus de 1 100 exemplaires de son premier ouvrage ont été écoulés assez rapidement. Alors Yves a franchi le pas. Il a créé sa société, s’est mis en congé de l’Éducation nationale pour devenir son propre patron. Sept ans plus tard, son fonds de commerce est riche de huit guides à travers Rhône-Alpes : outre le Bugey, l’entrepreneur randonneur a balisé des itinéraires de marche, dans le massif des Bauges, dans la Chartreuse, dans les massifs de la Tournette et des Glières (entre le lac d’Annecy et le Mont-Blanc), sur les belvédères autour du lac du Bourget (Savoie), dans la vallée de l’Ain, dans le Haut-Bugey et le Valromey, dans le Jura et le Revermont. Le plus souvent, il procède ainsi : « j’ouvre une carte militaire au cinquante millième, la plus précise. Je trace un circuit, et je vais sur le terrain voir si c’est possible ». Simple sur le papier. Pas toujours sur place. « Trop souvent, des riverains s’approprient des sentiers abandonnés. Car, au bout de trente ans, un chemin communal non utilisé peut être récupéré. Faut alors négocier des passages ». (extrait de Voix de l'Ain)

Sentiers_du_Haut_4bd853a80bdff.jpgSentiers_de_la_v_4bd850fe5915e.jpgSentiers_du_Haut_4bd853a80bdff.jpg

 

 

 

 

 

 


---------------------------------------

Gérard RECORBET

 

DSC_0081.JPG

            Natif de la vallée de la Saône, mais avec un grand-père toulonnais, Gérard Recorbet est, depuis toujours, attiré par la mer et les bateaux. Nature oblige !

 

             Pendant plus de vingt ans, il navigue avec sa famille à bord de « Caprice », leur voilier. La retraite venue, le temps lui permet de transformer cette attirance en passion qu’il conjugue avec l’envie d’écrire.

             Il change d’époque et plonge dans l’histoire du 17ème siècle, à la découverte de la « Royale » et des vaisseaux de ligne de Louis XIV. Il passe alors de longues heures aux Archives Nationales et dans les services spécialisés des différents musées nationaux de la Marine. Deux ouvrages concrétisent de longues et passionnantes recherches.

 Puis élargissant ses investigations, il se lance dans l’étude de l’histoire du bateau depuis ses origines préhistoriques jusqu’à nos jours. Un premier tome sur l’Antiquité vient de sortir. D’autres suivront.

              Bibliographie :

 * Un combat naval à Port-Cros   (2001)   -   Les Presses du Midi

* Les campagnes de mer du roi Soleil   (2005)   -   Les Presses du Midi

* Il  était une fois…un bateau à voiles : l’Antiquité  (2008)  - 

Les Presses du Midi - 

Premier prix   -  Catégorie Histoire, Salon d’Allevard  (2009)

* Il était une fois…un bateau à voiles : Le Moyen Age, 1ère partie  (2010) –

Les Presses du Midi

* Le Livre d’école   (2010)  -  Les Presses du Midi

-----------------------------------------

Christian ROLLAT

 

rollat moriat.JPG

 

Peaufinant  un nouvel  ouvrage sur l'Ordre du Temple, il m'est agréable de vous livrer quelques pistes sur mon périple actuel. Au stade de mes investigations, il était sympathique de marquer une pause et tenir informé les  personnes rencontrées à l'aide de quelques photos qui suivront. Dans le Languedoc, les Causses et les bords de mer, le littoral en périphérie de Montpellier offrent un véritable cas d'école par le nombre impressionnant de territoires templiers élaborés judicieusement pour alimenter (*) les commanderies qui essaiment l'Orient dès la fin du 12ème siècle et que l'Ordre de Malte bornera la plupart du temps à juste raison en Occident par la suite ..

On ne peut éluder le rôle joué par l'Ordre du Temple dans la mise en valeur de ces immenses espaces  désertiques qu'il a fallu défricher, assécher et canaliser dès le moindre point  d'eau potable... Le résultat était là comme partout d'ailleurs. A croire qu'ils étaient détenteurs d'une méthode de travail exemplaire, rigoureuse qui donnait des complexes et le tournis aux autres exploitants envieux... La liste de leurs domaines et leurs cheptels transmis aux Hospitaliers de St-Jean-de-Jérusalem après le scandaleux Concile de Vienne en 1312 est étonnante et explique en partie leur silence  lors des condamnations.

Je remercie très sincèrement tous les acteurs que je rencontre sur ma route, toujours ravis de partager quelques informations lors de mes voyages éclairs, où à chaque fois un échange de vue s'établi très vite et remet l'horloge de l'Histoire en route. L'Ordre du Temple pendant un court instant reprend ses droits qui pour ma part sont restés légitimes ... Des moments très agréables, que j'ai vécu  cet été, à Castries, Vendargues, Launac, Saint-Eulalie de Cernon, La Cavalerie etc...  Dans chacune, les autochtones et les élus rencontrés occasionnellement, avides de compléments historiques me posent  leurs petites questions pertinentes auxquelles je réponds volontiers, autant que faire se peut.

Les conversations s'éternisent souvent, c'est normal, car lorsque l'on tire un fil, très vite la pelote y passe. Je compte publier quelques anecdotes significatives de ces lieux avec toujours en mémoire, le respect de mes interlocuteurs qui désirent préserver l'anonymat dans leurs révélations. On doit faire une constatation. Lorsqu'un  touriste consulte sa carte ou une photo dans un ouvrage, le mot templier ne lui parle pas toujours. Arrêtez-vous quelques heures en face d'un bâtiment, une chapelle en ruine exemple de Castries, replacez-vous alors dans le contexte vécu à cette époque du 13ème siècle par exemple, vous ne verrez plus la même chose, mieux: les vestiges vous parlent !

...la suite au salon!...

Revivre les années folles.jpg

 

 

 

 

 

 

 

-----------------------------------------------

Sabrina ROUAGDIA

DSC_0022.JPG

"LA GIFLE" 

Ils n'étaient pas encore mariés qu'il la frappait déjà.
Sabrina la Lyonnaise, venue vivre l'année du bac dans l'Algérie de ses parents, a commis l'erreur d'épouser Sélim, le beau garçon du village. Sous les airs enjôleurs du bon mari, se cachait un homme violent.

Très violent.219373055.jpg

 

La Gifle est l'ahurissant récit, véridique, de neuf années d'une descente aux enfers conjugale. Insultée, humiliée, battue des heures durant à coups de pied, de branche d'arbre, de tuyau d'arrosage ou de batte de base-ball, Sabrina a cru plusieurs fois succomber. De douleur d’abord. De tristesse et de honte, ensuite.

Mais cette jeune mère a décidé de ne plus baisser la tête. Elle a pris la plume pour témoigner, comprendre ce qui est arrivé. Se comprendre aussi. Pourquoi est-elle restée? Quels mécanismes l'enchaînaient ainsi à son bourreau?

 

De ce texte éprouvant et prenant, l'on retient aussi la longue impunité de celui qui frappe, l'inefficacité des sanctions, la lâcheté des voisins et passants qui voient pleuvoir les coups, la stupéfiante mauvaise foi de sa belle-famille. Et l'on reste coi devant la manière dont un homme transforme sa névrose en une inépuisable haine envers la femme qui partage sa vie.

 

Sabrina envoie à toutes les victimes de violences conjugales
un appel vibrant à ne pas se laisser engloutir par le malheur
et la culpabilité.
 

-----------------------------------

Hélène SAULLE

 

 

----------------------------------

Claude SECONDI

DSC_0076.JPG

Claude Secondi : d’origines corse né le 26 Juillet 1938 à Tanger au Maroc
Après un Baccalauréat de Philosophie au Maroc, il a suivi des études de Droit à la Sorbonne jusqu’au Service Militaire.
Fonctionnaire de l’Administration des Douanes il a effectué sa carrière aux six coins de l’Hexagone et en Guyane.
Membre de l’Union des Ecrivains Rhône Alpes il s’est orienté vers l’enfance et la jeunesse en échangeant avec ses jeunes lecteurs des souvenirs de voyage et de rencontres. Il tente, sans être donneur de leçons, de faire profiter la génération montante de ses expériences de la vie et de son enthousiasme pour la nature.
Claude SECONDI a pris l’habitude d’aller à la rencontre des élèves pour présenter, en collaboration avec les instituteurs, ses livres et échanger sur l’histoire, les personnages, ….
L’objectif est de sensibiliser les élèves à toute la démarche qui aboutit à l’écriture et à la publication d’un livre.

NOUVEAUTE 2010:

Tragique Destin de la Sémillante4.jpg

 

 

semillante.jpg

 

BIBLIO:

 

Secondi-fees-couv2.jpg

 

Hervé ou le Rayon Vert :Hervé ou le Rayon Vert.jpg
Explique le phénomène qu’est le rayon vert et démontre ainsi que dans la vie tout se gagne et se mérite et que rien n’est acquis. Premier prix jeunesse 2007 association Internationale REGARDS

Le Petit Nuage Rose :
Une ode à l’obéissance, un livre bucolique qui endort les enfants sur de jolies images d’amour. Livre également publié en bi-lingue : français-anglais, français-allemand, français-italien.

La Luciole de Julien :
Une petite leçon de choses et une collaboration entre un petit garçon qui rêve et une luciole, pour venir en aide aux animaux.

Romain et les Lutins :
Une encouragement pour lutter contre la timidité.

Le Secret de l’Eau Vive :
Après un long périple professionnel en Guyane, un hommage aux belles rivières Françaises et une façon de lutter contre la cupidité des hommes.

Sous le Funambule :
C’est en tenant compte des exploits de Henry’s Funambule international, que j’ai voulu de démontrer que le choix d’un but déterminé donne oblige à l’atteindre sous peine de tomber ou de revenir sur ses pas.

Le Contrôleur des Etoiles :
Une petite fille imagine un personnage qu’elle a baptisé le contrôleur des étoiles règlant le mouvement des astres pour permettre la circulation des avions la nuit. Les vacances à la Martinique vont lui permettre de faire la jonction entre le rêve et la réalité. Rêver c’est le Bonheur Victor Hugo.

Le Mystère de l’Arc en Ciel :
Après avoir assisté à la formation d’un arc en ciel, quatre enfants, la houlette de personnages féériques soleil vont visiter les couleurs de l’arc en ciel et s’enrichir, l’espace d’un rêve, des découvertes de la nature.

La banlieue de Tanger
Primé en 2008 retrace la vie des enfants (toutes ethnies confondues) de la banlieue de Tanger en 1953.

-------------------------------

Pierre TAMAIN

DSC_0013.JPG

Pierre Tamain a pris racine au milieu des vignes du Beaujolais.

Après avoir écrit des chansons, il prend  le bocon  de la poésie et publie son premier recueil en 1979, lors de rencontres poétiques à Theizé.

             Outre des poèmes, il écrit des histoires cocasses sous forme de nouvelles ou de courts récits, de manière à tenir le lecteur en haleine.

             Etudiant en langue non étrangère, il rehausse son niveau d’humour en jonglant avec les mots du parler lyonnais et de fameuses expressions équivoques, qui vous  rapapillotent.

             Les  embiernes  de la vie sont autant de sources d’inspiration qui poussent l’auteur à prendre du recul pour traiter avec doigté des situations épiques et croustillantes.

             Attaché à son terroir, il a refusé en 1984 et 1985 d’être intronisé  « grumeur de Juliénas »  parce qu’en Beaujolais, on doit ramasser la grappe de raisin entière …

             Il participe à des salons du livre comme à Cluny, en Calade et à Saint-Germain-au-Mont-d’Or. Mais il n’hésite pas à se déplacer dans les fêtes de village ou les caves ouvertes pour dédicacer ses bouquins.

             Avec son frère, Michel, photographe-illustrateur, il fonde la Confrérie des Sympathisants de Gnafron. Sous cette A.O.C., il forme une équipe de sportifs de « haut niveau » pour participer joyeusement à des marathons de leveurs de coude dans des capitales mythiques : Saint-Germain-des-Prés et la Croix-Rousse … où le beaujolais coule à flots.

             Il cherche  censément  dans le verbe et dans le verre les nuances, la limpidité et la quintessence.


            A déguster sans modération :

 * L’Amour dans la Chaintre  (1987) Nouvelles  - Ilustrations d’Hélène Lagnieu

* Eden retrouvé  (1998)  Poèmes, prose  -  Illustrations : photos de Michel Tamain

* Gnafron : une marionnette, un monument, une confrérie ; livre à caractère historique  - Régionalisme, terroir  (2002).  Illustrations de Guy Houpline, photos de Michel Tamain

* Le Beaujolais, c’est l’Amérique  (2004)  Récit – régionalisme, terroir.

* Piapias et rapporte-paquets  (avril 2006) – Histoires du terroir  - Illustrations de Guy Houpline et de Robert Dauvergne.
* Le Graille de la Varenne  (mars 2010)

 

 

----------------------------------

Julien TOURNIER

 

IMG_0300.JPG

 

Julien Tournier est né à Paris le 13/08/1982. Il suit un cursus artistique avant de co-diriger une agence de communication pendant plus de huit ans. À 27 ans, il a déjà écrit un roman (La cinquième épice) et de nombreuses nouvelles. Il travaille actuellement à l'écriture de la suite de la Cinquième épice. Il vit désormais entre Lyon et Genève où il élève ses trois enfants.

Julien Tournier a fondé sa propre maison d'édition: lee Editions du Devin...

 

Sans titre 1pm.jpg

Sans titre 2pm.jpg

Sans titre 3pm.jpg

Sans titre 4pm.jpg

A la fin du VIIème siècle, Bétis, un jeune Carthaginois voit le jour dans un jardin merveilleux, au milieu des senteurs enivrantes des fleurs de jasmin, des feuilles de laurier et de plantes mystérieuses nommées Thymus, Salvia et Rosa Maria. Il grandit aux côtés de la belle Naïs, qu'il aime plus que tout au monde. Il s'initie aux mille et un parfums des épices lointaines que son père adoptif, Anamar Amesakul a ramenées de la capitale impériale Byzantine... Débute alors l'aventure de La cinquième épice.

Sans titre 5pm.jpg

-------------------------------

Michèle VIALLET

bio biblio.jpg

100_2560.jpg

-------------------------------------

Joëlle VINCENT

 

DSC_0026.JPG

Vincent-ame.jpgMOTS D'AME

A tous mes maîtres en poésie, à tous ceux qui savent que les mots prennent leur source au plus profond de nous, s'envolent et viennent se poser au cœur de ceux qui savent écouter : A ceux que la vie a meurtris, quelques mots pour le dire. A ceux qui connaissent le sourire à la vie, quelques rimes pour leur dire merci. Notre âme qui sait tout, peine à rendre des comptes, mais lorsqu'elle consent à livrer ses secrets, c'est souvent au poète qu'elle raconte le vrai.

LA DETTEVincent-dette.jpg

Condamné à quatre ans de prison fermes pour un crime qu'il n'a pas commis, un homme se venge de son accusatrice de la manière la plus inattendue. Œil pour œil, quatre ans d'enfer pour quatre ans de calvaire ; la vengeance est si parfaite que l'on en finirait par chercher la victime ! Humour, action et coups tordus sont une recette imparable pour fabriquer des remords chez le bourreau le plus déterminé.

Vincent-beaute.jpgLE PRIX DE LA BEAUTE

Marc Tudor, chirurgien esthétique, reçoit un jour, en cadeau du ciel, le don de transformer les hommes et les femmes les plus laids en divines créatures. Malheureusement, dans sa jeunesse, il a, par jalousie, défiguré la femme qu'il aimait. Il a vingt ans pour réparer sa faute. Passé ce délai, il perdra son don et tous ceux qu'il aura opérés, reviendront à leur état initial. Parmi les patients du professeur, on suit le combat de quatre jeunes femmes, confrontées à la laideur, et qui vont connaître, grâce à Tudor, le bonheur absolu, puis vivre le cauchemar de tout perdre. Parviendront-elles à lever la malédiction Tudor et à retrouver leurs rêves engloutis? C'est tout le sujet de ce roman qui navigue aux frontières du fantastique, tout en peignant des sentiments bien réels.

VERITE VOLEEVincent-verite volee.jpeg

L'existence chaotique d'un être privé d'identité, qui traîne à longueur de beuveries un secret bien trop lourd. Et, à ses côtés , une femme éperdue qui tente de démêler l'écheveau de la nasse infernale qui l'emprisonne. Secrets de famille, non-dits, meurtres et mensonges sont autant d'obstacles qu'elle devra surmonter pour rendre à l'homme qu'elle aime, sa vérité.

Vincent-juliette.jpgLA MORT DE JULIETTE

Un jeune homme, rendu fou de douleur par la disparition de celle qu'il aime, contourne son chagrin en suivant les chemins de la haine et de la folie. Il cherche des coupables, en trouve et les punit de façon bien étrange. La mort que Shakespeare inventa pour sa Juliette va inspirer notre héros qui, pour son malheur, connut la même passion que les fameux amants de Vérone.

LUCIDITE POST-MORTEMVincent-lucidite.jpg

Conçu par accident, Denis peine à trouver un sens à sa vie. Peu de temps avant son décès, il décide de devenir donneur d'organes et sa demande est enregistrée. Mais au moment de son ultime seconde, il conserve une lucidité intacte. Conscient de tout, il va suivre le destin de quatre morceaux de lui-même à travers la vie de leurs receveurs. Va-t-il profiter de ce supplément de durée que la fatalité lui impose pour découvrir enfin k sens de la vie ? Il n'est pas facile de voir quatre inconnus transporter et utiliser des parcelles de soi-même ; Denis sera-t-il à la hauteur de cette fabuleuse aventure ? C'est ce que ce livre vous révèle.

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrit par paysain Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.