Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, septembre 22, 2017

ATTIGNAT - Salon à J - 16

VESIN-CHERIF Aïcha

AchaCherif1.jpg

« Journal d’un sac à dos »
« Aïcha Vesin-Chérif peut simplement sortir de chez elle ou aller à l’autre bout du Monde, et découvrir à quelques pas de son agglomération ou à des milliers de kilomètres, sujet d’émerveillement… Un cygne sur une pièce d’eau ou des cèdres bibliquement millénaires du Liban… Un voyage en Inde ou une traditionnelle excursion savoyarde prennent sous sa plume l’éclat des pépites brutes ayant échappé aux tailles assassines des « diamantaires » des guides touristiques et des atlas de compagnie aussi redondants que surfaits…
Oui mais voilà, la plume est sûre, le talent de narratrice est au rendez-vous et l’auteure affirme comme confirme son authentique statut littéraire… Le « sac à dos » est autant sac à malices que besace à secrets et la lecture des pages suivantes est un plaisir constant d’évasion et de complice abandon à cette rêverie douce que Baudelaire évoquait en regardant simplement des nuages…
Laissons- nous guider par ces pages littérairement aguerries et par ces constants appels à suivre le zéphyr des pensées conjuguées et des partages des sensations comme des sentiments.
Un bien bel ouvrage que celui-ci. » (Jacques Bruyas)

lejardindelarose-bleuelivrecouv.jpg

« Impressions »
Du regard à la plume
Rechercher l’harmonie, l’inattendu ou l’éphémère.
Capter la lumière pour lui donner du rythme, ou fixer les images.
Laisser libre cours à son imaginaire devant ce que la nature nous offre, tant par l’image que par l’écrit, naviguant entre la photo, la poésie libre et instinctive écrite en première impression, et cette écriture ancestrale japonaise qu’est le tanka où j’aime cette alternance codifiée entre ce qui est observé et un retour sur soi.
Trois lectures, trois impressions, trois approches pour un regard posé sur la nature et ses merveilles.
Un recueil à feuilleter pour soi ou pour offrir.

le-jardin-de-la-rose-bleue-livre-impressions-couv.jpg

« Les contes de Minette »
Dans ce recueil, suivant la tradition des conteurs, vous voyagerez dans un monde magique où se mêleront le roi des djinns, la sorcière Mommotti, mais aussi les chevaux de la mer, l’ours des montagnes, Shéhérazade la potière, Tillio et les pêcheurs de corail, Myriam et une petite fille abandonnée.
Ces contes inspirés par les légendes des déserts et de la Sardaigne sont accessibles dès 4 ans.

 Couverture300.jpg

 

QUAZZOLA Louise

image - Copie.jpg

Louise Quazzola est une jeune auteure annécienne passionnée par le monde du livre. Diplômée du Master Professionnel Mutation du Monde du Livre de l’université d’Aix-Marseille, Louise fait ses premiers pas dans l’édition à Genève puis multiplie les expériences en librairienotamment chez Art Book etDecitreà Lyon. Lauréat d’un concours d’écriture pour le magazine Actives en 2012, elle devient pigiste pour le mensueldistribué sur les deux Savoie ainsi qu’en Suisse et traite de sujets variés de société.

« La Contemplative », son premier recueil de nouvelles, paraît aux éditions Bergame en avril 2015 et présente des récits divers, des histoires, des tranches de vies qui déploient et interrogent le sentiment de vivre : vivre seul, vivre en lien, vivre artiste. Ils s’attachent à créer une atmosphère, une poésie singulière de l’être, approchant les frontières troubles du réel et de l’imaginaire. Confronté à la création comme matière première de la vie, le lecteur est plongé dans cette contemplation de l’homme qu’est la littérature.

9782372860307.jpg

Ce recueil ouvre la voie au roman « Heroes » publié aux éditions Baudelaire en août 2017 dont voici le résumé :
« Nombreux sont les héros qui gravitent autour de nous tout au long de notre vie. Pour Nicole, il s’agit de chanteurs et d’artistes militant pour la paix et l’idée d’une certaine société. Lus, écoutés, fantasmés, elle les admire d’une manière peu commune, leur empruntant autant qu’elle leur donne. Ils font exister son opinion et sa sensibilité dans le milieu ouvrier de l’Angleterre seventies et l’affranchissent des codes et des règles. Passionnée, insatisfaite et révoltée, Nicole se veut avant tout une femme libre malgré les sentiments qu’elle éprouve pour Paul.
Ce roman qui commence à la mort de John Lennon a pour trame de fond un questionnement sur ce qui fait notre identité, comment les personnes que nous admirons influencent nos faits et gestes, en fonction de quoi se crée le parcours de vie de chacun. Spectateur de l’évolution des vies des personnages de ce livre, de leurs ambitions et de leurs parcours sur près de quarante ans, nous voyons comment la société dans laquelle nous vivons influence ou malmène ce en quoi nous croyons. »
Ce roman fait partie de la sélection coup de cœur de la rentrée littéraire de Decitre La Part-Dieu qui recevra l’auteure en dédicace à la fin de l’année.

 

couvL2263.jpg

 

BOUTALEB Mô

20264948_10155715928624171_7904582107401923605_n.jpg

Auteur engagé, sociétaire de la SACEM, né à Lyon, son combat à travers des mots d’amour et de reconnaissance de l’homme dénonce l’intolérance, le racisme et l’exclusion.

« Les rues si fragiles de mon cœur »
J'aime aimer et être aimé de tout mon cœur J'aime l'amour, j'aime ses manières et son odeur J'aime la vie, si elle vit en toute liberté. J'aime la nature, quand on agresse pas sa beauté J'aime mon prochain, mais mon prochain a bien changé J'aime les balades, mais dans la rue, tous sont armés Alors que faire, sinon écrire pour s'évader De ce monde noir, de ce monde triste, déboussolé De ce monde noir, qui tue l'artiste sans le payer Et qui se plaint, que ses enfants, ne savent pas lire Alors, il tourne, il se détourne, et cherche à fuir Mais il finit par revenir sur ses faux pas Car au destin, à son devoir, on échappe pas

..Les rues si fragiles de mon  coeur....JPG

bat_couv_taudis liberte_page_001.png

numerisation0004.jpg

 

 CARZON Olivier

612J-5xc7WL._SY600_.jpg

Oliver CARZON est né un vendredi 13 mai 1955 (un signe ?), à Lyon, d’un père Suisse architecte, passionné de lecture et d’aviation, et d’une mère française. Oliver va très vite s’intéresser à la lecture et à l’écriture. Son premier « roman » sera écrit durant ses cours de mathématiques alors qu’il n’a que 13 ans. Beaucoup d’autres histoires suivront ainsi qu’une quinzaine de films (aventure, guerre, policier) sonores en super 8, tournés avec ses amis d’enfance ; amis qu’il voit toujours (l’amitié c’est sacré). L’Université ne l’intéresse pas vraiment, car il préfère découvrir le monde et partir à l’aventure. Après l’armée, il devient routier pour les transports LECLERC, à Nancy, puis commercial aux transports CHAPUIS à Corbas, ensuite commercial chez TFE à Clermont-Ferrand, puis Paris. En 1987, il vole de ses propres ailes et fonde 2 sociétés d’import-export spécialisées dans l’agro-alimentaire en Martinique. Fort de son vécu, c’est aux Caraïbes qu’il ressentira l’impératif besoin d’écrire pour ses semblables afin de les alerter sur le (bon ?) fonctionnement de notre belle planète bleue. Oliver est convaincu que si l’homme veut réussir son futur, il ne pourra le faire qu’en étudiant sérieusement son passé le plus lointain. Désireux d’établir cette indispensable passerelle entre passé et futur, en 3 ans (1990/1993), il écrit une saga en 6 tomes « LE MYSTERE DES ORIGINES », sorte de Da Vinci code avant l’heure. En 1995, il s’installe définitivement en Haute-Savoie. Depuis 2007, il se consacre exclusivement à l’écriture de 4 collections bien distinctes et son succès ne se dément pas. Presse écrite, télévisée et radiophonique ne s’y sont d‘ailleurs pas trompées… tout comme les lecteurs.

mystere-origines-Tome-03.jpg

 mystere-origines-Tome-04.jpg

e40831c76c0d879785adf5f7287a78c2.jpg

impossible-survivant.jpg

la-disparue-du-mont-des-princes.jpg

le-mort-de-la-semine.jpg

 ROSAS Jessi

jessi-rosas.jpg

À l’image de son héroïne, Jessi Rosas est une working girl aux journées bien remplies, rythmées entre un travail prenant d’assistante de gestion et un métier de maman fait de petits bobos et gros chagrins, de fêtes d’anniversaire et autres activités trépidantes. Cette Parisienne dans l’âme, fraîchement débarquée en Lorraine, trouve enfin le temps de se consacrer à l’écriture et publie son premier ouvrage ; le roman d’une passionnée de lettres qui passe sa vie dans les chiffres

« Opération cat’s eyes »
Elena a une trentaine d’années. Jeune maman divorcée, elle jongle au quotidien entre ses enfants, son job, sa famille, ses amies, et sa quête du grand amour… D’ailleurs, elle convoite avec plus ou moins de discrétion Thomas, le directeur marketing sexy de la société pour laquelle elle travaille.
orsqu’elle apprend qu’elle est envoyée en déplacement professionnel avec ce dernier, folle de joie, et déterminée à lui mettre le grappin dessus, elle part au congrès remontée à bloc et coachée par Clarissa, son amie d’enfance. Hélas, rien ne se passe comme prévu…
e retour au bureau, son chef Olivier lui confie qu’il vient de découvrir certaines anomalies comptables dans l’entreprise. Toujours partante pour de nouvelles intrigues, Elena est entraînée dans son sillage.

 

9782849214121.jpg

 

Ed. LE PONT DU CHANGE

grigny2.jpg

Créées à Lyon en 2009, les éditions Le Pont du Change sont désormais établies en Bourgogne, près de Cluny. Elles publient de la littérature contemporaine en privilégiant toutes les formes de textes courts (poèmes, nouvelles, récits, chroniques…), au rythme de 2 ouvrages par an.
La maison d'édition compte également republier des textes un peu oubliés de notre patrimoine littéraire (Alphonse Allais, Léon Bloy...).
Pourquoi Le Pont du Change ?
Ce pont sur la Saône, démoli en 1976, reliait la place du Change à la presqu'île du centre de Lyon. Il a été le premier pont permanent de la ville et faisait partie de son patrimoine architectural.

pont.jpg

Jean-Jacques Nuel est né le 14 juillet 1951 à l’Hôtel-Dieu de Lyon et vit actuellement en Bourgogne, près de Cluny. Après avoir publié des recueils de poèmes, il se consacre à l’écriture de textes courts, d’aphorismes, de nouvelles et de récits. A publié notamment Courts métrages (Le Pont du Change, 2013), Le Mouton noir (Passage d’encres, 2014) et un roman Le Nom (A contrario, 2005).

« Billets d’absence »
Dans la veine de son précédent recueil Courts métrages, Jean-Jacques Nuel livre une mosaïque de textes courts et denses, mêlant l’humour, l’étrange, l’absurde et la poésie.

9791092038040.jpg

 

Écrire un commentaire