Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, septembre 17, 2017

ATTIGNAT - J - 21

BAISE Jean Claude

2011-début-Juin-11b-245x300.jpg

Après plus de seize ans en Guyane, auprès de ses amis amérindiens, Jean Claude Baise vous propose des histoires haletantes dans ce pays qui offre un raccourci des heurs et malheurs de la condition humaine. Une nouvelle série, intitulée « Les Humbles Insoumis », montre l’humanité aux prises avec la marche du temps, charriant parfois d’étranges pouvoirs, qui bouleverse la vie de tous : « Le souffle des bannis » (XIXème siècle dans le Grésivaudan) et « L’Adieu au Chamane », paru en Janvier 2017. Quelques romans sont destinés à la jeunesse où les aventures, pleines de suspense, abordent, à leur niveau, les mêmes réflexions.

« Le carnaval des espérances »
Durant les mois exaltés du carnaval guyanais, trois personnages, que tout sépare, vont être entraînés dans un tourbillon de mésaventures.
Mattéo, d’origine corse, tente de retrouver son père qu’il n’a jamais connu. Le docteur Gnahoré, médecin Ivoirien a fui son pays pour travailler à l’hôpital de Saint-Laurent du Maroni. Titaïna, adolescente Polynésienne, nostalgique de son île natale, fugue du domicile familial.

CG3-Au-Carnaval-des-Espérances-211x300.jpg


Le thème principal, la recherche d’un père hypothétique, entraîne les lecteurs dans une découverte de la Guyane profonde.
Après avoir côtoyé de nombreux marginaux et rencontré l’Amérindien Molokoï, guide précieux dans cette exubérance végétale et culturelle, les trois héros, que tout sépare, se rencontreront pour une quête improbable qui cache d’autres espérances et une étrange histoire d’amour.
Carnaval des Espérances parce que chaque être humain avance masqué et pourtant, les espérances dissimulées au fond du cœur sont souvent très voisines, quelle que soit la culture à laquelle on appartient.

« Sortilèges amérindiens »
Roman d’aventure et de suspense : cet ouvrage relate le cauchemar de touristes perdus au fin fond de la forêt guyanaise.
Le jeune Nelson a été inspiré par un élève amérindien auquel l’auteur veut rendre hommage. Cet adolescent, qui vit en parfaite symbiose avec son monde végétal lui a fait aimer sa forêt et découvrir sa culture.

CG1-Sortilèges-amérindiens-216x300.jpg


Dans le livre, l’auteur le dépeint comme l’adjoint au guide qui a disparu. Malgré sa jeunesse, c’est lui qui rassure les touristes terrorisés en leur montrant que cette forêt n’est pas si hostile. Mais, il n’est pas facile, à son âge, de se faire entendre d’adultes qui se disputent. Néanmoins, son savoir et son altruisme fascinent Vanessa, jeune parisienne, pétrie d’angoisse comme les autres passagers. Une belle histoire d’amitié va ainsi ensoleiller ce drame aux rebondissements mouvementés.
C’est également une réflexion sur les hommes souvent incapables de solidarité, même dans les situations les plus dramatiques et une fenêtre ouverte sur l’âme amérindienne.
Le récit s’achève dans une sorte de magie incantatoire, celle du chamanisme envisageant le monde sous le prisme d’étranges allégories.

CG2-Larmes-de-Cachiri-186x300.jpg

D2-le-Souffle-des-bannis-217x300.jpg

Ladieu-au-Chamane-converture-209x300.jpg

Écrire un commentaire