Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, septembre 20, 2017

Attignat - J - 18 avant le Salon

CORBAN Damien

2917657.jpeg

Agé de 36 ans et originaire du Beaujolais, Damien Corban signe avec "À l’ombre du Cloître de Salles" son troisième roman.
Spécialiste du roman historique et ésotérique à cheval entre rêve et réalité, il convie son lecteur après "Le Chevalier de Saint Hymetière" à découvrir cette fois l’histoire du village dont il est natif, et ce au travers d’une intrigue à la fois intense et emplie d’images fortes

A l’ombre du Cloître de Salles

"A l'ombre du Cloître de Salles" est un beau roman historique de Damien Corban disant le siècle de Saint-Louis dans les terres beaujolaises.
Préfacé par le grand philosophe et théologien Jean-Yves Leloup ( auteur notamment chez Albin Michel de nombreuses traductions et commentaires des Évangiles apocryphes de Marie, de Thomas et de Philippe ), ce livre est cependant bien plus encore qu'un simple roman historique et régionaliste, il est aussi et surtout un regard croisé entre hier et aujourd'hui et un plébiscite pour la spiritualité.

Résumé:
1270. Grelonges. Je suis sur la grève, au bord de la Saône. Mon enfant se serre contre la chaleur de mon sein.
— Vous avez péché Eulalie, tonne le prieur derrière moi. Vous avez péché ! répète-t-il. Et le monastère ne saurait accueillir le fruit de votre péché.
Tuer mon enfant. Occire de mes mains le fruit de mes entrailles. Mes larmes coulent, embuent la surface de mes yeux.
Comment partir vraiment, comment atteindre le ciel, l’éternité, quand on a durant sa vie abandonné ce au quoi on tenait le plus, là, au bord du chemin ? Sans défense.
Du haut de mes errances, je regarde Grégoire, il a quitté les buildings, les tours de glace qui font sa vie, et il a rejoint les paysages vallonnés couverts de forêts et de vignes que son cœur chérit tant. Il a rejoint sa terre natale : le Beaujolais. Quand sous le coup de la chaleur je le vois retourner à son village et s’abriter à l’ombre du cloître du prieuré de Salles, je le sais instantanément : il est le seul qui pourra me délivrer, me faire retourner au Père.
Mais il faut faire vite, les ténèbres sont déjà sur moi...

Écrire un commentaire