Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, septembre 20, 2017

Attignat - J - 18 avant le Salon

LEPETIT Sébastier

-signe- Sebastien Leptit.jpg

Ne retirant son chapeau que pour dormir, ou presque, Sébastien Lepetit prétend que c’est à la chaleur du feutre qu’il doit l’inspiration de ses romans. D’autres affirment au contraire que le port de son couvre-chef est un acte militant pour la défense de l’accent circonflexe, le chapeau de la lettre, gravement menacé par la simplification de l’orthographe.
Amoureux des mots en tous sens, du point-virgule qu’il aimerait remettre à la page, et du subjuguant imparfait du subjonctif, il aime les polars et la littérature du XIXe siècle, l’histoire et le vin jaune, la peinture et les promenades en montagne… Et il aime marier ces univers improbables dans ses romans.
Breton, Charentais et Franc-Comtois, il rêve d’un endroit idéal où l’océan côtoierait les reculées Jurassiennes et les vignobles charentais.
En attendant, il déguste de temps à autre une crêpe aux morilles, arrosée d’un pineau.
Mais ça, c’est une autre histoire…

- L’ORIGINE DU CRIME Deux enterrements à Ornans
(Éd. Flamant Noir – 2016)

L-Origine du Crime - Sebastien Lepetit.jpg

- MERDE À VAUBAN
(Éd. Les nouveaux auteurs – 2013)
Coup de coeur des lecteurs
*Prix VSD du polar 2013*
- LA KORRANDINE DE TEVELUNE

(Éd. Hélène Jacob - 2012 – réédité en 2014)
- BARNABÉ
(Éd. Hélène Jacob - 2012 - réédité en 2014

Écrire un commentaire