Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, septembre 17, 2017

ATTIGNAT - J - 21

BELHOMME Laurence

laurence belhomme.jpg

Laurence Belhomme est auteure de romans pour la jeunesse. Après des études littéraires, elle est animatrice radio et bibliothécaire, Aujourd'hui, elle aide les élèves en difficulté dans les écoles et les collèges et elle anime des ateliers d’écriture. Ses romans, Les enquêtes d’Abigaëlle Stern, relatent les aventures d’une détective animalière et de ses deux assistants, un Jack Russel et un hamster russe, partout où les espèces animales sont menacées. Des histoires à la fois drôles et attachantes qui sensibilisent les jeunes lecteurs à leur environnement. Les trois premiers tomes Abigaëlle au pays des mille lacs, Abigaëlle au pays des mille collines et Abigaëlle au pays des mille géantes ont été publiés en 2014, 2015 et 2016.

« Abigaëlle au pays des mille cornes »
Nos amis détectives Abigaëlle, Miss Margareth, Mr Swift et tous leurs amis sont de retour pour un périple qui les emmène en Australie, sur la piste du diable de Tasmanie, puis sur celle des éléphants et du rhinocéros blanc d'Afrique du sud, en passant par New York la magnifique. Ce quatrième roman jeunesse de la série « Les enquêtes d'Abigaëlle Stern » est toujours aussi drôle, touchant et captivant et vous apprendra comment vivent quelques espèces sauvages en voie de disparition.

Abigaelle-au-pays-des-mille-cornes.jpg

« Abigaëlle au pays des mille géantes »
La facétieuse détective animalière,son Jack Russel, son hamster et tous ses amis nous emmènent cette fois-ci dans le sud de la France entre Monaco et le parc aux loups de la Vésubie... La suite des aventures d'Abigaëlle Stern nous conduira jusqu'en Polynésie où nagent les plus grands mammifères du monde, les baleines.

Abigaelle-au-pays-des-mille-geantes.jpg

Abigaelle-au-pays-des-mille-collines.jpg

Abigaelle-au-pays-des-mille-lacs.jpg

 

ATTIGNAT - J - 21

BAISE Jean Claude

2011-début-Juin-11b-245x300.jpg

Après plus de seize ans en Guyane, auprès de ses amis amérindiens, Jean Claude Baise vous propose des histoires haletantes dans ce pays qui offre un raccourci des heurs et malheurs de la condition humaine. Une nouvelle série, intitulée « Les Humbles Insoumis », montre l’humanité aux prises avec la marche du temps, charriant parfois d’étranges pouvoirs, qui bouleverse la vie de tous : « Le souffle des bannis » (XIXème siècle dans le Grésivaudan) et « L’Adieu au Chamane », paru en Janvier 2017. Quelques romans sont destinés à la jeunesse où les aventures, pleines de suspense, abordent, à leur niveau, les mêmes réflexions.

« Le carnaval des espérances »
Durant les mois exaltés du carnaval guyanais, trois personnages, que tout sépare, vont être entraînés dans un tourbillon de mésaventures.
Mattéo, d’origine corse, tente de retrouver son père qu’il n’a jamais connu. Le docteur Gnahoré, médecin Ivoirien a fui son pays pour travailler à l’hôpital de Saint-Laurent du Maroni. Titaïna, adolescente Polynésienne, nostalgique de son île natale, fugue du domicile familial.

CG3-Au-Carnaval-des-Espérances-211x300.jpg


Le thème principal, la recherche d’un père hypothétique, entraîne les lecteurs dans une découverte de la Guyane profonde.
Après avoir côtoyé de nombreux marginaux et rencontré l’Amérindien Molokoï, guide précieux dans cette exubérance végétale et culturelle, les trois héros, que tout sépare, se rencontreront pour une quête improbable qui cache d’autres espérances et une étrange histoire d’amour.
Carnaval des Espérances parce que chaque être humain avance masqué et pourtant, les espérances dissimulées au fond du cœur sont souvent très voisines, quelle que soit la culture à laquelle on appartient.

« Sortilèges amérindiens »
Roman d’aventure et de suspense : cet ouvrage relate le cauchemar de touristes perdus au fin fond de la forêt guyanaise.
Le jeune Nelson a été inspiré par un élève amérindien auquel l’auteur veut rendre hommage. Cet adolescent, qui vit en parfaite symbiose avec son monde végétal lui a fait aimer sa forêt et découvrir sa culture.

CG1-Sortilèges-amérindiens-216x300.jpg


Dans le livre, l’auteur le dépeint comme l’adjoint au guide qui a disparu. Malgré sa jeunesse, c’est lui qui rassure les touristes terrorisés en leur montrant que cette forêt n’est pas si hostile. Mais, il n’est pas facile, à son âge, de se faire entendre d’adultes qui se disputent. Néanmoins, son savoir et son altruisme fascinent Vanessa, jeune parisienne, pétrie d’angoisse comme les autres passagers. Une belle histoire d’amitié va ainsi ensoleiller ce drame aux rebondissements mouvementés.
C’est également une réflexion sur les hommes souvent incapables de solidarité, même dans les situations les plus dramatiques et une fenêtre ouverte sur l’âme amérindienne.
Le récit s’achève dans une sorte de magie incantatoire, celle du chamanisme envisageant le monde sous le prisme d’étranges allégories.

CG2-Larmes-de-Cachiri-186x300.jpg

D2-le-Souffle-des-bannis-217x300.jpg

Ladieu-au-Chamane-converture-209x300.jpg

samedi, septembre 16, 2017

J-22 et de ... 5 ...

BONNIER Georgette

Conseillère en formation continue pour adultes au ministère de l’Éducation nationale, Georgette Bonnier a partagé sa vie professionnelle entre l’Ain et Paris. Elle écrit en 2014 Le jour où je serai reine, un récit inspiré par sa mère. Aujourd’hui, elle publie un second roman, une plongée dans le monde de l’enfance et de l’adolescence, au cœur d’un quartier populaire cheminot des années 60.

« Le monde de Zoué »

9782849213551.jpg


Zoué vit au Trou, un quartier populaire au sud de Lyon, coincé entre la voie ferrée et la nationale, proche des ateliers dits des « machines » où se fabriquent et se réparent les locomotives. Le monde de Zoué est aussi celui des années 60, une époque où syndicat et parti communiste jouent un rôle important dans l’organisation de la vie sociale, en particulier dans le milieu cheminot.
Georgette Bonnier nous livre une galerie de portraits truculents des habitants de ce quartier, autant d’acteurs, de héros qui constituent, tel un patchwork, le monde de Zoué. Enfant, adolescente, puis jeune adulte, Zoué partage avec nous ses émotions, ses interrogations sur l’amour et l’amitié, ses difficultés à se projeter dans l’avenir alors qu’elle ne connaît même pas un bachelier !
Joseph, le père de Zoué, taiseux et taciturne, ne rigole pas et on le sait prompt à l’usage de sa vieille ceinture, recyclée en martinet. Un jour, cependant, il lui fait une déclaration : « Tiens, toi qui lis tout, lis ça. » C’est avec ces mots qu’il remet à Zoué un gros livre, qu’elle refermera aussitôt… Mais c’est sans compter sur les relations particulières que son père entretient avec la famille Lançon.

« Le jour où je serai reine »

9782849213056.jpg


Rita, le personnage de ce monologue a engagé un ultime combat. Une forme d’éternité dans ce regard bleu, délavé par le sel de la vie. Rita naît quelque part en Italie. Sa famille connaît la misère et émigre en France dans les années trente, les usines textiles du Dauphiné ont besoin de main-d’œuvre pour fabriquer les musettes et autres bâches pour l’armée. « On est arrivés par camion comme les Algériens et on nous a mis dans une usine désinfectée. » Son père, cet aventurier qu’elle dit avoir vu pour la première fois quand elle avait sept ans, meurt. Rita reste en France avec une sœur.
Une vie sans lecture, sans écriture, sans éducation, sans médiation, sans principe de précaution. Primitive, fauve. Une errance dans la misère, puis quarante ans avec Joseph, prince déchu, avec qui elle fut « malheureuse comme des pierres ». Il disparaît, Rita est encore jeune, enfin libre. Tout est lâché. Les princes se succèdent. Enfin en pleine possession de sa vie, elle sait mettre en œuvre les grands principes, avec un instinct et une audace toujours intacts : usus, fructus et abusus !
Rita parle, chante et elle nous embarque dans sa quête éperdue d’un ultime flibustier, prince des mers, qui viendrait l’emporter sur une île ; aux trésors, bien sûr…

J-22 et de ... 4 ...

CONDEMINE Emmanuel

emmanuel-condemine-a-maison-rouge.jpg

À cinquante ans, cet auteur a de plus en plus envie de faire partager ses aventures aux lecteurs. Attaché à son département, la Haute-Savoie, il voyage dans les régions où se déroulent ses aventures afin de s’imprégner des ambiances, des odeurs, des paysages et de l’architecture.
Très attentif aux critiques de tous ceux qui le lisent, il se nourrit de toutes leurs remarques.
De plus en plus investi dans l’écriture, il compte bien continuer l’aventure et il pense déjà à son prochain roman.
Après avoir écrit « Il fera cru demain » et « Du sang dans le pétrin », Emmanuel Condemine publie « Le serment de Bacchus », « Les secrets de Margaux » : Etché son héros quitte la Haute-Savoie pour prendre le commandement d’une équipe qu’il a formé. L’auteur a voulu faire évoluer son personnage, vers plus d’indépendance. Prenant de plus en plus de temps pour assouvir sa passion pour l’écriture, Emmanuel Condemine compte bien faire vivre le Commandant Etchéverry le plus longtemps possible. Il est encouragé en cela par de nombreux lecteurs qui lui donnent la force de créer de nouvelles enquêtes. Il espère de tout cœur que ce nouveau roman leurs plaira.
Emmanuel Condemine n’a pas fini de coucher sur le papier les aventures palpitantes d’Etché et de son groupe.

Bloody-Marais-320x475.jpg

couv-face15-320x475.png

Emmanuel_Condemine-il_fera_cru_demain-web-couv-face-320x475.jpg

Le-serment-de-Bacchus_couv-face-320x475.jpg

Les-secrets-de-Margaux_couv-320x475.jpg

J-22 et de ...3...

DUPUY Damien – (Editions 7 ecrit)

auteur-ecrivain-damien-dupuy-la-petite-histoire-de-histoire-1369463707.jpg

« La petite histoire de l’histoire »
La petite histoire de l'Histoire, c'est Kaamelott qui rencontrerait Stéphane Bern et Alain Decaux. Et lorsque les textes croustillants de Damien Dupuy rencontrent l'humour décapant du dessinateur Jürg, l'Histoire reste dans les mémoires... enfin !
C'est sous forme de blog que les premiers articles ont été rédigés en 2014, anecdotes destinées aux amateurs comme aux réfractaires à l'Histoire. 35 000 pages lues plus loin, c'est un livre - magazine qui est entre vos mains !

La-petite-histoire-de-l-Histoire.jpg

 

J-22 et de 2...

CINQUIN Jean-Luc

Z-Flyer-Roman-1-A4-RV - Copie-1_page_001.png

A 59 ans l’auteur signe ici son 1er roman ; caresser la plume est pour lui un plaisir, celui de s’évader, voyager, s’exprimer sur des thèmes qui lui sont chers, comme les conflits, le pouvoir, les droits de l’homme, les injustices, la liberté. De disserter sur les excès des hommes dans leurs folies à construire et imposer des systèmes de sociétés. Il aime sortir des sentiers battus pour apporter son regard appointé, engagé, homme de convictions et de valeurs, qu’il véhicule avec passion et énergie au gré de sa plume acérée et sans langue de bois, pour partager, faire prendre conscience et bousculer, provoquer aussi parfois

« Rattrapé par l’adolescence »
Le héros, ingénieur agronome est en mission en Afrique en ce printemps 1977, il bourlingue au gré de son travail.
De retour chez lui à Chanoz en France, entre Bresse et Dombes, il va se faire happer, ou plutôt rattraper par son adolescence et se trouver projeté 15 ans plus tôt, un certain été 1962.
Que s’est-il passé cet été 62 ?
De ce retour, un bouleversement inattendu l’attend, une lettre s’immisce d’une manière peu orthodoxe et particulière dans sa vie, cette lettre va le projeter à son adolescence, cette lettre va lui rappeler cet été 62. Le message qu’elle contient va le bouleverser mais sans l’étonner vraiment, c’est plutôt de retrouver l’héroïne qui l’étonne et l’intrigue, qui est de surcroît en mauvaise posture, très mauvaise posture.
Comment a-t-elle pu faire une chose pareille ?
Cela valait-il la peine de prendre un si grand risque ?

J-22... Et de 1....

BILLET CHRISTIN Géraldine

02.JPG

Née en1980, Géraldine BILLET a suivi un cursus littéraire au Lycée Lalande avant de fréquenter les bancs de la faculté de droit. Passionné des livres depuis sa tendre enfance, elle franchit le pas séparant le lecteur de l'écrivain à 33 ans. Sa seule ambition: faire voyager le lecteur dans son univers avec autant de plaisir qu'elle a eu à le créer. Auteure de la pierre des loups, elle décide avec ce thriller d'explorer d'autres rivages.

« Dans cette vie et celle d’après »
Eté 2015, une jeune fille issue de la bourgeoisie des Monts d’Or disparaît dans de macabres circonstances. La dirigeante d’une agence immobilière est retrouvée noyée sur les bords de Saône. L’élément commun de ces deux meurtres : Pierre Legrand, mari adultère, ex-petit ami de l’une et employé déchu de l’autre et principal suspect jusqu’à l’intervention inopinée d’un ancien camarade de classe au comportement trouble.
Mensonges et faux semblants, le capitaine Gaymard engage une course contre la montre afin de découvrir la vérité et éviter un nouveau drame.
J'ai été conseillée dans l'écriture de ce livre par un commissaire de police qui m'a inspiré d'ailleurs par sa personnalité à part le personnage principal et une technicienne de police technique et scientifique.

jaquette.png

vendredi, septembre 15, 2017

INVITEE D'HONNEUR SUR LE STAND DE LA LIBRAIRIE DU THEATRE

Katerine PANCOL, invitée d'honneur sur le stand de la Librairie du Théâtre, se définit ainsi :

« Je suis née au Maroc, à Casablanca, j'ai grandi sous les palmiers de Media...
« À cinq ans, je suis arrivée en France…
« Études littéraires, prof de français-latin, voyages, multitude de petits boulots et puis un jour, au hasard d'une rencontre, je deviens journaliste…
« Je me souviens de mes premiers mots imprimés à l'encre noire dans un journal. J'ai fait le tour du kiosque en dansant comme un sioux éméché. J'ouvrais le journal, je le refermais, je l'ouvrais à nouveau, je hululais de bonheur, je ne pouvais pas croire que mon nom était imprimé en bas à droite…
« J'ai changé de journal, j'ai appris à écrire. À refaire vingt fois le même article afin qu'il "sonne" bien… J'ai appris la musique des mots…
« Un jour, un éditeur me demande d'écrire un roman. Un roman ! Moi ! Impossible !
Ce sera " Moi d'abord " en 1979.
« Le ciel me tombe sur la tête et le succès aussi. Je file à New York. Changer de ville, de langue, de pays. Voyager, vivre, connaître un autre monde.

21432776_1447016142000789_4368382305195720726_n.jpg


« Écrire...
« Je suis des cours de "comment écrire une nouvelle, un roman, un scénario" à Columbia University à New York. J'y croise des écrivains, des metteurs en scène, des scénaristes. J'écoute, j'apprends, j'apprends encore…
« J'écris "La Barbare" en 1981. Puis, toujours à New York, "Scarlett, si possible" et "Les hommes cruels ne courent pas les rues ".
Je prends goût à l'écriture, à la vie qui va avec. Je n'ai plus le choix. Je ne sais faire que ça.
« Et des enfants. Une fille d'abord, puis un garçon. Mes deux merveilleux enfants…
« J'aime profondément la compagnie des enfants; j'aurais aimé en avoir beaucoup, beaucoup…
« Je me marie, je rentre en France, je divorce, j'emménage, je déménage. Banal, hélas !
« Je continue à écrire. L'écriture devient le moteur de ma vie. Je découvre que c'est dur et que c'est facile, que le temps passe si vite ou si lentement. Que j'ai envie d'arrêter ou de ne jamais arrêter...
« Je découvre un autre monde. Je voyage dans ma tête et c'est aussi bien...
« J'écris des romans ("Vu de l'extérieur", "Une si belle image","Encore une danse", "J'étais là avant", "Et monter lentement dans un immense amour", "Un homme à distance", "Embrassez-moi"). Des scénarios.
« Et des articles. Pour Elle, pour Paris-Match. Je voyage. Je passe dix jours à Manchester à suivre les mollets de Cantona, quinze jours en Inde, une semaine dans le couloir de la mort d'une prison américaine, etc... Je ne tiens pas en place, tout m'intéresse. J'interviewe Reagan, Jospin, Chirac ou Meryl Streep, Johnny, Vanessa Paradis, Louise Brooks.
« On récolte toujours en observant. J'aime apprendre. J'aime la vie, l'amitié, les rencontres, les voyages, l'imprévu. J'ouvre grand les bras, même quand j'aurais envie de les refermer. Tout m'étonne, je ne suis jamais blasée. Et de cette étreinte avec la vie naissent des livres…

index2.jpg


« J'écris, j'écris…

2.jpg

51VqC7kKroL._UY250_.jpg


« Mes journées se déroulent selon un rite immuable : lever, thé anglais, lecture des journaux, maison à faire tourner et papiers à remplir, promenade avec le chien Chaussette et enfin… seule, face à l'ordinateur, je retrouve mon autre monde, mon univers imaginaire avec des mots, des personnages, des idées qui volent dans l'air et que j'attrape. Ou pas. Certains jours, je les ramasse à la pelle, d'autres, je me lamente dans le désert !

Son dernier roman...
« Trois baisers »

9782226392046-x.jpg


Ça y est !
Il est là, sous vos yeux.
Au dos, vous pourrez lire :
« Trois baisers, trois baisers et l'homme caracole, libre, flamboyant, crachant du feu et des étoiles. Ses sens s'affolent, il voit mille lucioles, des pains d'épices, des incendies. »

jeudi, septembre 14, 2017

Auteur(e)s... Suite...

Bon... Avant de passer à J-23, une nouvelle présentation d'auteur.

- BELEY Michèle

Née en 1955 à Sarrelouis, en Allemagne, de parents français franc-comtois (comme je m’obstine à dire encore à ce jour de décembre 2016…), je suis originaire de Seloncourt dans le Doubs où j'ai passé mes 20 premières années. Mère de Florence et Xavier, tous les deux nés en Côte d'Or, magnifique région que j’ai désormais adoptée. A 12 ans, je jouais en tant que 2ème violon dans une petite harmonie symphonique : « La Cécilia » à Seloncourt, forte de mon 1er prix de musique et de solfège. Le saxophone alto a remplacé joyeusement le violon, en tant qu'amateur, un régal.

p1010256...1.jpg


J'ai découvert mes « capacités de magnétiseuse », il y a plus de 25 ans (avec étonnement… étant à des lieues d’imaginer qu’un jour j’en ferais mon métier !). A ce jour, j'exerce sur les personnes et les animaux à Longvic, à côté de Dijon.
Je suis membre de l’association littéraire bourguignonne Mots et Plume.

Vous trouverez plus de détails sur les sites :http://www.magnetiseuse-beley.fr
http://michele-beley.e-monsite.com

« La lumière dans la nuit ou le cahier brûlant »
Elise revient en Saône et Loire pour les obsèques de sa mère. Elle y retrouve alors la maison de village de son enfance, et… un cahier écrit par sa mère.
Cette dernière s’était mise à l’écriture automatique et semblait « dialoguer » avec des personnages de l’au-delà. Poussée par le mystère et la curiosité, Elise se laisse aller au jeu de la lecture, approche l’univers paranormal, et découvre que tout ne serait pas aussi simple que ne le voudrait la bon sens…
Il lui apparaît alors que Lucas, le brillant mais aussi futile, n'est peut-être pas aussi intéressant qu'Antoine, l'homme de l'écoute et du retour à la raison…

« Le ballon rouge de Marian »
Marian, un petit garçon de 3 ans, lâche le ballon rouge que vient de lui offrir son Papa, à la fête foraine du village.
Quelle va être sa route, ballotté au gré du vent ?
Un avion, des oiseaux, des singes, des pingouins, un ours blanc et des dauphins parsèment son très long voyage.
Suivez, sans attendre, ses aventures extraordinaires !

couv 1 (2).png

Le Salon est référencé dans "Zonelivre.fr"

A côté de "Toulouse" ! Ah mais...  

Referencement-zonelivre.png